Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Amélie Antoine signe "Le jour où", récit d'une histoire d'amour sur fond de résilience

L'écrivaine Amélie Antoine était l'invitée du 8/9 pour parler de son roman Le jour où, sorti le 3 septembre. Ce livre traite d'une histoire d'amour entre Rebecca et Benjamin fruit de la résilience mutuelle entre ces deux personnages, où comment surgit de l'ombre, la lumière.

Printemps 2019, un cimetière parisien devient un lieu de rencontre pour Rebecca et Benjamin. Alors que Rebecca vient fleurir des tombes à l'abandon, Benjamin assiste à l'enterrement d'un inconnu.

Bien que le destin ait subitement choisi de les réunir, leur rapprochement est lent et prudent. Chacun est prisonnier de son passé et de sa souffrance. Rebecca cache des secrets. Benjamin, lui, porte une lourde culpabilité. Parviendront-ils à s'apprivoiser, à se faire confiance et à s'aimer ?

Après un premier roman en autoédition en 2015 et plusieurs ouvrages à succès qui ont suivi, Amélie Antoine signe désormais un nouveau roman d'amour très loin d'être à l'eau de rose.

Une histoire de résilience

Le jour où relate une histoire d'amour entre deux êtres qui renferment chacun des secrets sur leur parcours de vie. C'est avant tout pour Amélie Antoine, une histoire de résilience : "C'est sur la rencontre de deux personnes qui sont complètement détruites et cabossées par la vie, qui ne savent absolument pas comment elles pourront s'en sortir, qui sont incapables de s'exporter elles-mêmes. Le roman raconte comment dans des moments de la vie où tout est sombre et où on a l'impression qu'on est incapable de s'aider soi-même on peut malgré tout aider quelqu'un d'autre".


►►► À lire aussi : Zidani : "La banquise est en train de fondre mais la culture aussi"


Ce roman est une fiction mais un tel sujet tenait à cœur la romancière. "J'avais envie de réfléchir à (sans la dévoiler) quand une telle tragédie nous arrive, comment la vie finit par nous rattraper quand on n'en veut plus" déclare-t-elle.

"On a tous dans notre vie un 'Jour où'"

Le phénomène de résilience selon Amélie Antoine, est un passage de la vie presque obligatoire : "On a tous dans notre vie un 'Jour où'. Cela peut être des choses très différentes, positives comme négatives, mais je pense qu'on a tous un moment dans notre vie un moment où tout bascule, tout change et où le destin fait en sorte que ce qu'on croyait acquis ne l'est plus".

Le jour où apporte différentes lectures de l'histoire selon les informations récoltées au fur et à mesure par le lecteur. L'auteure donne d'ailleurs son avis sur les relations avec nos proches, sur base de celle vécue par Rebecca et Benjamin : "Je suis assez convaincue qu'on ne connait jamais les autres et encore moins les personnes qui partagent notre vie. On peut tout à fait se réveiller au bout de 10, 15, 20 ans et se rendre compte que la personne qui partage notre vie on ne la connaît pas tellement, que ce soit notre conjoint ou aussi nos enfants, nos parents".

Elle résume ainsi :

Je pense qu'on a tous une part de secret, une part d'ombre, et on ne peut jamais se dire qu'on connait totalement l'autre.

Pas question pour l'écrivaine de parler en particulier d'adultère, cette part d'ombre peut simplement être l'envie de cacher certains éléments de sa vie par peur de blesser ou de vouloir se montrer fort. "On est quand même dans une société aujourd'hui où il faut être parfait et infaillible et quand on ne l'est pas, ce n'est pas forcément évident de le dire et de le montrer et d'avouer qu'on est faillible" estime-t-elle.

Une chronologie des événements bien particulière

Dans Le jour où, vous découvrez le passé des deux héros dans un ordre qui n'est pas chronologique.

Cette manière de présenter l'histoire au lecteur paraît plus pertinente d'après Amélie Antoine. "Je connais les deux histoires, que ce soit celle de Rebecca l'héroïne (ou de Benjamin). Dans le passé, je la connais de façon linéaire. Après une fois que j'ai ces histoires, je me demande comment je vais la raconter pour qu'elle ait un intérêt, que les choses se dévoilent au fur et à mesure, pour qu'il y ait un suspens" affirme-t-elle avant de lancer :

Je suis absolument incapable dans mes romans de me contenter de raconter une histoire de A à Z de façon linéaire.

Ce roman n'est donc pas une exception et le lecteur alterne entre le présent où se déroule la rencontre et la relation de Rebecca et Benjamin et avec des flash-backs dans le passé de Rebecca. "On le découvre au fur et à mesure que Benjamin apprend lui même ces secrets" glisse-t-elle à ce propos.

Amélie Antoine révèle ainsi sa manière de travailler. Elle n'a besoin que de deux heures pour écrire un chapitre mais avant l'écriture, l'établissement de l'histoire nécessite de nombreuses heures d'inspirations : "Je commence à écrire quand tout le roman est construit, quand les personnages ont une consistance, quand l'intrigue est faite".

La romancière laisse enfin planer le doute sur une éventuelle suite de ce livre. "Ce n'est pas du tout prévu mais il ne faut jamais dire 'jamais' dans la vie. C'est vrai que je n'ai jamais écrit de livre avec une suite" assure-t-elle ainsi, car celui-ci se termine... à l'aube de l'année 2020, même si l'impression était déjà finalisée avant la pandémie, un heureux hasard pour elle.

Du lundi au vendredi, retrouvez l'invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c'est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK