Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Alix Poisson, assistance sociale dans la série "Laëtitia": "On sentait qu'on racontait une histoire forte"

L'actrice Alix Poisson, qui joue le rôle d'une assistance sociale dans la série "Laëtitia", coproduite par la RTBF, était l'invitée, par téléphone, du "8/9" pour évoquer les prochains épisodes diffusés ce 5 février.

Vous avez découvert Alix Poisson, aux côtés d'Arnaud Ducret, dans la série humoristique Parents mode d’emploi.

Dans Laëtitia, l'actrice incarne une assistante sociale accompagnant Laetitia et sa sœur jumelle Jessica, qui voyagent entre les différents foyers et familles d'accueil.

Patrick Weber était déjà revenu mercredi passé dans Le 6-8 sur la série qui s'inspire d'un fait divers ayant marqué la France entière en 2011, devenue affaire d'État dans l'Hexagone. L'ancien président Nicolas Sarkozy avait remis en cause la magistrature sur la liberté totale octroyée aux récidivistes. L'issue de la série est connue dès le départ puisque Laetitia est enlevée, violée et tuée par un homme récemment sorti de prison.

Les épisodes 3 et 4 de Laëtitia, ce mercredi 5 février dès 20h20 sur la Une.

Alix Poisson, entre drame et comédie

Les deux premiers épisodes diffusés le 29 janvier dernier sur la Une ont rencontré une forte audience. Alix Poisson s'en réjouit :

Je trouve cela formidable qu'elle ait autant marché parce que je trouve que cinématographiquement, elle est merveilleuse et en plus, elle est d'utilité publique.

L'actrice est pourtant connue du grand public pour son rôle dans la mini-série humoristique Parents, mode d'emploi. Alix a pourtant tourné dernièrement dans des films dramatiques : "Il y a deux ans j'ai fait un film sur un déni de grossesse, j'avais commencé un film sur l'affaire Courjault (NDLR : sur les bébés congelés), après j'avais fait Les Revenants, puis le film sur Jacqueline Sauvage (NDLR : meurtre d'un homme battant sa femme), là je viens de tourner un film pour France 2 sur une jeune fille qui meurt aussi". Elle résume donc : "J'ai toujours joué beaucoup de drame et beaucoup de comédie".

Une série "comme les poupées russes"

L'histoire tragique de Laëtitia, est déjà diffusée neuf ans après, l'histoire reste donc encore ancrée dans la mémoire des Français. Alix Poisson atteste : "C'est de toute façon éprouvant parce que l'histoire en elle-même est éprouvante. On assiste au naufrage d'une jeune fille qui était pourtant en train de s'en sortir et qui rencontre un ogre et meurt d'une façon terrible mais qui en plus avait vécu tout ce qu'on apprend par la suite. La série est comme les poupées russes, on en découvre toujours un peu plus à chaque épisode". De fait, les enquêteurs reviennent petit à petit sur le passé déjà très difficile de Laetitia et de sa sœur.

L'actrice arrive toutefois à prendre distance malgré le terrible scénario : "Forcément, c'est éprouvant, mais c'est nécessaire. Et comme on est toujours accompagnés du réalisateur, Jean-Xavier de Lestrade, qui fait toujours très attention d'être à la bonne distance et bien ça va. Puis on sait qu'on sert un propos qui est quand même très fort donc (on passe au-dessus)".

Une responsabilité en tant qu'acteur

L'actrice voit d'ailleurs en son rôle et en celui de ses partenaires une certaine responsabilité sur la transmission d'une telle histoire, à commencer par le réalisateur. 

"Je trouve que quand on s'attaque à une histoire vraie, il faut être avec un très bon réalisateur parce qu'il faut être sûr que la personne ne va céder à aucune facilité. François-Xavier de Lestrade, on connaît son travail. Quand vous voyez ce qu'il a fait avant, y compris dans ses documentaires, on sait qu'on ne sera jamais dans quelque chose de racoleur, de quelque chose qui veut faire du sensationnel. On est dans un travail pour raconter la complexité de chacun des êtres humains qui sont dans cette histoire, c'est cela son but" affirme-t-elle.

Le travail fourni par ce réalisateur les rassure déjà. "Après, c'est vrai qu'on a une responsabilité. Personnellement, je fais toujours un travail de préparation, mais je trouve que là d'autant plus, il faut vraiment s'interroger sur le parcours de son personnage et savoir ce qui a pu l'amener à parfois faire des erreurs, à parfois à être merveilleuse, en l'occurrence pour le mien, et effectivement, cela demande plus de recherches et d'être le plus subtile possible" précise-t-elle. 

"Les violences sur enfant ne sont pas assez entendues"

Fait très marquant qui souligne à quel point la série est poignante et glaçante : des membres de l'équipe du tournage auraient pleuré pendant la réalisation de la série, un fait confirmé par Alix Poisson

L'actrice explique : "Des fois on entend ce genre de propos et on se dit "ce n'est pas possible, c'est du storytelling". Il y a pourtant vraiment quelque chose de très rare qui s'est passé sur le tournage car tout le monde sentait qu'on racontait une histoire extrêmement forte".

Elle pointe d'ailleurs l'utilité d'une telle série :

Ivan Jablonka (NDLR : l'auteur qui a tiré un livre de l'histoire sur lequel se base la série) insistait là-dessus car ce n'est pas relater un fait divers, c'est vraiment expliquer tout un système qui à des endroits est défaillant et qui permet cette violence quotidienne que bien souvent malheureusement on refuse de voir car on est quand même dans une société où les violences sur enfant ne sont pas assez entendues.

Elle commente ce travail difficile : "Tout le monde savait qu'on était en train de faire quelque chose de très fort et il y avait certaines scènes où on savait qu'il fallait les faire car il ne faut pas non plus éviter de montrer la violence, il faut la montrer de la bonne façon mais il ne faut éviter pas de la montrer. On savait que ces journées-là allaient être particulièrement éprouvantes et il y a eu deux scènes où les gens de l'équipe sont sortis en disant "est-ce que je peux sortir s'il vous plaît car là je ne vais pas pouvoir". Et puis après il y avait des gens qui pleuraient, cela pouvait arriver".

Pour suivre cette histoire, branchez-vous ce mercredi 5 février dès 20h20 sur la Une avec les épisodes 3 et 4 de Laëtitia. Retrouvez également les deux premiers épisodes sur Auvio.

Pour tout savoir du casting et de l'adaptation, rendez-vous sur le site TV de la RTBF.

Ce programme est disponible en version sous-titrée.

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK