Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Alex Vizorek : "J'espère qu'on aidera très vite le spectacle vivant"

Alex Vizorek était l'invité confiné à l'occasion de la diffusion de son one-man show Alex Vizorek est (une dernière fois) une œuvre d'art sur la Deux ce jeudi 28 mai à 20h30.

Alex Vizorek mélange les cultures et les époques pour vous emmener dans un univers délirant où Magritte rencontre Pamela Anderson et où Marguerite Duras côtoie le chanteur Carlos.

Pour cette dernière, enregistrée au Cirque Royal, à Bruxelles, Alex Vizorek vous plonge dans le monde de la culture avec ses amis Kody ou Guillermo Guiz. Ensemble, ils nous prouvent que, oui, on peut apprendre en s'amusant.

Rendez-vous sur la Deux dès 20h30 ce jeudi 28 mai.

La fin d'un spectacle, le début d'un autre

Alex Vizorek sera donc sur vos écrans de télévision ce jeudi 28 mai avec son spectacle qui fête ses 10 ans avec le même titre. Celui-ci a toutefois bien évolué depuis ses débuts. "La captation de ce soir est assez exceptionnelle parce que c'est la toute dernière. C'est celle qui a été faite au Cirque Royal au mois de janvier. C'est peut-être une de mes dernières scènes avant le confinement donc cela a quelque chose d'assez émouvant et cela me touche que cela passe maintenant où plus personne peut aller au spectacle vivant. J'espère que cela pourra compenser un tout petit peu ce manque là" déclare l'humoriste belge.

Alex est à la fois triste et excité d'en terminer avec ce spectacle. Un second devait toutefois embrayer directement, mais le covid-19 est passé par là. "J'avais tout organisé pour assez peu m'absenter de la scène parce que je devais reprendre au Théâtre de la Toison d'Or au mois d'avril avec un nouveau spectacle" détaille-t-il.

Il espère pouvoir revenir sur scène au plus vite et assure qu'il jouera tous les spectacles initialement prévus : "Les gens ont leur billet et m'écrivent tous les jours, parce que c'est en ce moment que je devais jouer. Je vais tout jouer dès que je peux avec ce nouveau spectacle que j'ai envie de monter parce que maintenant j'ai bien peaufiné l'écriture".

Une salle à moitié vide

Alex Vizorek espère, comme beaucoup de métiers des arts de la scène, un retour à la normale au plus vite :

J'ai très peur de devoir jouer avec deux sièges d'écart et des masques.

Il poursuit : "J'espère vraiment que très vite on aidera le spectacle vivant parce qu'à la limite, ce n'est pas pour moi (NDLR : il travaille à la radio en France), mais c'est vraiment un monde qui souffre et surtout le privé. Dans le public il y a des aides financières et c'est tant mieux. Il faut qu'ils en aient toujours encore et beaucoup mais dans le privé, il y a de l'argent qui va se perdre parce qu'on ne va pas pouvoir monter le spectacle si la jauge est à moitié vide donc courage à tout ce milieu là".

L'humoriste tempère toutefois sa crainte d'une salle à moitié vide tout en expliquant l'importance de faire fonctionner correctement les salles de spectacle pour les humoristes : "S'il faut envisager une salle à moitié remplie, j'y réfléchirai et peut-être essayer d'en jouer à titre exceptionnel, mais le plus compliqué c'est pour nous les humoristes. Fabian Le Castel pourra dire la même chose. C'est-à-dire qu'on a besoin d'avoir des sourires, besoin d'avoir des gens qui rient. Je pense que pour un soliste au violon, c'est plus envisageable que pour nous. Le public qui viendrait à un siège d'écart avec un masque n'aurait pas la même expérience de spectacle qu'il pourrait avoir et ne nous rendrait pas les rires qui nous nourrissent. Je pense que ce sera très compliqué donc on sera les derniers à repartir normalement et j'espère le plus vite possible".

Fan du Grand Cactus

Cette crainte peut s'expliquer par l'activité, avant le confinement, débordante de l'humoriste. Alex Vizorek enchaîne généralement radio, film, spectacles et gère le Kings of Comedy Club avec Guillermo Guiz. Il n'a toutefois pas arrêté la radio pendant cette période particulière. Vous avez pu d'ailleurs l'entendre sur nos ondes. "C'est pour cela qu'on voit que la radio est un média formidable qui a pu continuer à être en lien avec les auditeurs. Je suis même venu faire coucou deux fois sur VivaCité et La Première" rappelle-t-il. C'était lors de la fusion des deux radios dans Le 6-9 ensemble.

Alex passe aussi un message au Grand Cactus dans lequel il se verrait bien rejoindre ses amis humoristes. "Je sais me déguiser" lance-t-il avant d'ajouter : "Je les adore on a tous un peu commencé à peu près à la même époque. C'est la même génération, avec Jérôme de Warzée, de l'humour belge. Je suis hyper content du succès de l'émission avec tous mes copains".

Même si Alex Vizorek travaille désormais beaucoup en France, il conserve toujours son attache à la Belgique, et c'est tant mieux ! Retrouvez-le ce soir dans une dernière version de son spectacle Alex Vizorek est (une dernière fois) une œuvre d'art sur la Deux ce jeudi 28 mai à 20h30.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK