Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Alessandra Sublet : ce voyage vers un pays lointain qu'elle réalise à 20 ans sur un coup de tête

Alessandra Sublet était l’invitée du 8/9 pour présenter son nouveau livre J’emmerde Cendrillon qui dégage un message très clair c’est en se plantant, en apprenant de ses erreurs et en persévérant qu’on finit par y arriver !

Si Alessandra Sublet est désormais aux côtés de Nicolas Canteloup dans C’est Canteloup sur TF1, son parcours n’a pas toujours été un long fleuve tranquille.

Alessandra n’y va pas de main morte et reconnait que dans sa vie, elle s’est beaucoup plantée mais elle n’a jamais abandonné !

À travers J’emmerde Cendrillon, Alessandra vous raconte son parcours pas toujours exemplaire mais qui l’a mené vers la réussite. Peut-être que cette lecture vous mènera à la vôtre…

Un livre qui décomplexe sur les parcours de vie

Entre bonne humeur et franchise, Alessandra Sublet se dévoile sans langue de bois dans ce livre. Le titre J’emmerde Cendrillon est déjà à son image d’animatrice parfois intrépide. Alessandra n’est pas énervée par ce conte mais estime qu’il édulcore la réalité de la vie. "Une fois qu’on a lu 'Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants', on ne connaît pas forcément la suite" observe-t-elle.

Cette autobiographie apporte ainsi un message universel et modernisé d’un parcours de vie au 21e siècle.

"L’idée de ce livre c’est de décomplexer les gens par rapport à des moments importants qu’ils peuvent vivre, que ce soit à la fin du lycée quand on ne sait pas ce qu’on veut faire comme études, quand on devient père ou mère et qu’on est un peu désemparé, lorsqu’on se rend compte que notre mariage est terminé et que l’on va divorcer" pointe-t-elle. "Ce sont des étapes importantes que j’ai vécues, heureusement ou malheureusement. L’idée est de rappeler aux gens que la réussite est accessible à tous, même si votre chemin n’est pas forcément celui des autres, il faut faire fi de leur regard et avancer".

Faire de ses échecs une force

L’animatrice de 44 ans rappelle également dans J’emmerde Cendrillon que juger un parcours de vie est maladroit, celui-ci étant bien souvent question aussi de génération. Il ne faut donc pas avoir peur du regard des autres.


►►► À lire aussi : Roberto Casula, gagnant de La Meilleure Pizza : "Je ne suis pas encore un très bon pizzaïolo"


"Dans le livre j’explique que j’ai une conversation avec ma grand-mère qui a 82 ans et qui me dit : 'Écoute si tu es heureuse comme cela, fais ce que tu as à faire'. Elle me confie de façon très touchante d’ailleurs que si elle avait le choix, elle le ferait aussi" explique-t-elle.

L’animatrice ne cherche cependant pas à inciter le public à prendre exemple sur son parcours. Elle souhaite surtout fortifier la confiance de tout un chacun et démystifier la peur de l’échec… qui n’en est jamais un. "Je ne fais pas de la réclame pour divorce, ou pour rébellion totale en tant que femme" prévient-elle ainsi, "je dis juste qu’on a tous des étapes importantes, homme ou femme, dans nos vies, il ne faut pas cacher tout cela, encore moins ses échecs, parce que c’est ce qui nous permet de rebondir et d’avancer dans la vie".

Des voyages sur des coups de tête

À travers ce message bienveillant et optimiste, vous découvrirez également le parcours atypique d’Alessandra Sublet.

L’animatrice, fidèle à son caractère audacieux, a souvent gravi les échelons sur des coups de tête comme son départ inattendu en Afrique du Sud à 20 ans. "Mes amis avaient choisi les bancs de la fac ou les grandes écoles et moi je ne savais pas trop ce que j’avais envie de faire donc j’ai décidé de voyager" se souvient-elle. "Mes parents m’ont dit : 'Ok mais tu te démerdes'. J’ai rencontré un joueur lors d’une soirée où j’étais hôtesse sur un grand tournoi français. De fil en aiguille, en discutant, sans aucune arrière-pensée, il m’a dit : 'Si tu as envie de voyager, viens chez moi en Afrique du Sud'. Du jour au lendemain je suis partie et en toute amitié, on finit par un petit bisou mais cela m’a donné l’opportunité pendant trois mois de visiter un pays sublime".

Alessandra débute même sa carrière audiovisuelle… à MTV, à New York. Elle se révèle surtout avec C à vous sur France 5. Mais encore une fois, son arrivée dans cette émission compte plusieurs rebondissements. "J’étais rentrée à New York et je n’avais pas forcément envie de repartir en télévision, j’avais même l’impression que ce n’était pas fait pour moi. C’est mon producteur chéri, qui me rattrape, Pierre-Antoine Capton qui me dit : 'Il faut que tu fasses l’aller-retour pour faire le pilote de l’émission parce que je suis sûr que c’est la tienne'. Je pense qu’il a bien fait d’insister" révèle-t-elle.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK