Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

10 ans des Pigeons : "Il n'y avait pas d'émission de conso en Belgique, il fallait tout écrire"

Benjamin Maréchal était l’invité du 8/9 pour le prime anniversaire d’On n’est pas des pigeons ce soir dès 20h15 sur La Une, une émission qui devrait vous faire économiser de l’argent !

Ça fait 10 ans déjà que toute l’équipe d’On n’est pas des pigeons fait partie de votre quotidien. Qu’avec vous, l’équipe décode, analyse la consommation et vous met en garde contre les arnaques !

À travers de nouveaux reportages, notre bande d’experts vous révèlera toujours plus de trucs et astuces pour faire des économies et renflouer vos comptes en banque.

Plusieurs événements auront aussi lieu en plateau : une recette de Carlo avec les fonds du frigo, des comparaisons et du testing de produits et… la présence d’invités surprises !

L’anniversaire d’On n’est pas des pigeons, c’est en direct ce mercredi 17 mars dès 20h15 sur La Une.

"On n’est pas des pigeons" à ses débuts

10 ans et toujours autant de succès pour On n’est pas des pigeons, votre rendez-vous quotidien de la conso. Benjamin Maréchal, s’il n’était pas à la présentation de l’émission à ses débuts, faisait déjà partie de l’équipe. Il se souvient du lancement, le 21 mars 2011 : "Il n’y avait pas d’émission de conso en Belgique donc il fallait tout faire, tout écrire, décoder les étiquettes et les stratégies de marque. Il n’y avait pas grand-chose donc je me souviens qu’on faisait dossier sur dossier". Depuis, beaucoup de visages d’hier sont encore là aujourd’hui. "Ce soir en direct on fête les 10 ans mais pour ne pas faire que les diapositives et comme c’est compliqué en ce moment (avec la crise sanitaire et économique), on a choisi de venir avec de la matière neuve pour une soirée qui vous fera gagner de l’argent" annonce-t-il. Toutes les normes sanitaires seront évidemment respectées pour ce prime spécial.

L’animateur est aux commandes de l’émission depuis désormais trois ans. Aux débuts de la quotidienne des Pigeons, il prenait en charge le 3 minutes pour convaincre, une interview sans langue de bois et "un peu serrée". "Je me souviens dans les coulisses, avant que l’émission ne démarre vraiment à l’antenne, on avait testé la séquence notamment sur l’administrateur général et le rédacteur en chef de la RTBF. Forcément on y avait été à fond avec des questions bien senties et après on s’était dit qu’on n’aurait pas dû le faire. Même si c’était un exercice, on les avait un peu bousculés" révèle-t-il.

2 images
© Fred Guerdin

Etre au cœur de l’info conso

La quotidienne télévisée d’On n’est pas des pigeons a, pendant des années, été enregistrée. Depuis 2020 et la crise sanitaire, votre rendez-vous de la conso est désormais diffusé en direct sur La Une. "Cela fait longtemps que l’équipe voulait être en direct pour accompagner ce qu’est l’actualité des Belges en fin de journée. Le covid, sachant que toutes les 5 minutes on ne savait pas très bien comment la situation évoluerait d’heure en heure, nous a permis d’être en direct. Depuis on rentre tous tard à la maison et on loupe tous le souper, mais on est très content" indique l’animateur.


►►► À lire aussi : Henri PFR et BJ Scott rassurent sur le futur musical des talents éliminés de The Voice Belgique


Les journées de Benjamin Maréchal sont dès lors extrêmement remplies. Après un petit coup d’œil de la presse, il est déjà en réunion à 6h30 avec son producteur. S’enchaînent ensuite les réunions et émissions comme la quotidienne radio d’On n’est pas des pigeons à 10h30 sur VivaCité et ensuite votre rendez-vous télé à 18h30. L’animateur souhaite en effet agir dans le feu de l’action pour répondre le plus rapidement aux interrogations des consommateurs :

Je veux vraiment que l’émission soit en phase avec ce que la Belgique a vécu le jour même.

2 images
© Martin Godfroid

Vous faire gagner de l’argent lors du prime

Benjamin Maréchal aura donc un troisième rendez-vous avec le public ce mercredi 17 mars avec le prime anniversaire d’On n’est pas des pigeons. Vous retrouverez les anciens de l’émission, des surprises mais surtout un but à atteindre : vous faire économiser et gagner de l’argent, des économies dont on a tous besoin en cette période troublée. Au programme, l’équipe vous démontrera comment :

  • Acheter la voiture la moins chère de la Belgique à moins de 300€, et la valoriser pour faire beaucoup d’économies.
  • Négocier des prix en magasin jusqu’à celui du haché. "Soit nos équipes se feront jeter comme des malpropres, soit on gagnera quelques centimes" glisse-t-il à ce sujet.
  • Équiper une chambre pour enfant pour zéro euro, pour famille qui n’a pas beaucoup de sous.

D’autres expériences seront aussi testées comme la résistance d’objets tels que du mobilier de jardin, des parapluies et même des valises de Samsonite. Et quel est l’intérêt de tester une valise alors que les voyages à l’étranger sont interdits ? "C’est aussi le pari de l’avenir pour Pigeons parce qu’on sait qu’un jour on pourra revoyager" prévoit l’animateur.

Benjamin s'est déjà fait piéger

Mais ce n’est pas parce que Benjamin est monsieur Pigeons qu’il n’est jamais tombé dans un piège de consommation. C’était pour un gros voyage familial il y a plus d’un an.

Il se souvient : "L’endroit où on allait c’était un truc de dingue. On avait tout prévu, avions et hôtels. Mais l’endroit est super cher, on ne s’en était pas rendu compte : il n’y a pas un hôtel en dessous de 400€ la nuit. On commence donc un peu à paniquer parce que ce budget-là on ne l’a pas évidemment. Ma femme me dit : 'On annule le voyage' et je réponds qu’il faut aller au bout. Comme on panique, elle va sur une plateforme dont je n’avais jamais entendu parler, qui est Amoma. Elle trouve un hôtel qu’on avait vu ailleurs mais à un prix attractif et le réserve. Au final, on a perdu 1300€ parce que trois semaines plus tard, cette plateforme fait faillite. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps dans le bureau, demandé à Annie Allard si elle pouvait nous aider. Elle a levé les yeux au ciel, et les épaules en disant : 'Mon vieux qu’est-ce que tu veux, c’est fini si c’est la faillite'".

Cet épisode prouve que la panique reste le gros danger du consommateur : "Quand on panique, on fait des conneries".

Pour éviter ce genre de désagrément, rendez-vous ce mercredi 17 mars pour On n’est pas des pigeons sur La Une dès 20h15 ainsi qu’en quotidienne radio sur VivaCité de 10h30 à 12h et télé sur La Une à 18h30.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK