Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Sauvez Coco, le coq Margnotin, le chant de l'animal gênait la voisine de son propriétaire

Petit détour par la librairie avec Thibaut ROLAND qui épingle pour nous la Une de vos Quotidiens.

Le Soir Magazine"«Sauvez Coco, le coq Margnotin»: une pétition a été lancée, le chant de l’animal gênait la voisine de son propriétaire"

Décidément, beaucoup de coqs dérangent en ce moment. Après Maurice, Coco doit se séparer de son propriétaire Nicolas.

Après le coq Maurice, voici Coco. Son propriétaire a été obligé de lancer une pétition pour sauver son animal. Son chant gênait une habitante de Margny-lès-Compiègne dans l’Oise en France et la justice avait décidé de condamner l’homme à se séparer de son coq.

Nicolas Boucher a également dû verser 500 euros à la voisine qui avait porté plainte pour " réparer le préjudice " et rembourser les frais de justice de celle-ci, rapporte Le Parisien. Il habite maintenant dans la maison de sa grand-mère. " Sa voisine l’a ennuyée pendant trois ans pour son coq, alors qu’elle était alitée. Maintenant, elle s’attaque à moi ", a-t-il indiqué au Parisien. " Ma grand-mère vivait ici depuis plus de cinquante ans. Sur son lit, elle s’inquiétait de ses animaux. J’ai promis de m’en occuper. "

Le coq a chanté 23 fois de 11h11 à 11h37 puis 31 fois de 8h45 à 9h25, selon les agents de police postés à l’intérieur de la maison de la plaignante. " Toutes les nuits, je rentrais Coco dans une boîte au garage, et le ressortais le matin à 7 heures. C’est un coq nain, un collier anti-chant pourrait le tuer ", a indiqué un agent. Plus de 44.000 signatures ont été récoltées pour sauver Coco. Nicolas Boucher a même créé une page Facebook " Sauvez Coco, le coq Margnotin ". Les habitants du quartier ne sont heureux de la décision du tribunal. " C’est une honte! Tout le monde est agacé par cette décision ", estime Josiane, " On ne l’entendait pas plus que ça ", affirme une autre habitante.

Le Soir"Netflix choisit de ne pas glorifier le suicideé

En retirant la scène clé   de l’épisode final de la série " 13 Reasons Why ",   la plate-forme américaine décide de protéger   les ados. 

L’idée était qu’ils regardent jusqu’au bout. C’est ce qu’expliquent les créateurs de la série, coproduite par Selena Gomez, dans le bonus qui

clôturait la première saison : dans Beyond the Reasons, des psychologues et toute l’équipe de 13 Reasons Why justifiaient la présence de cette terrible scène où une jeune fille se coupe les veines dans sa baignoire, par le fait qu’ils " voulaient susciter un dialogue entre parents, éducateurs et jeunes adultes ". Et que tout, tout dans cette scène, avait été fait pour qu’elle ne soit ni glamour, ni romantique, ni esthétisante, mais conforme à la réalité : sordide, longue, triste et douloureuse.

Suivait une série de vidéos sur les différentes formes de harcèlement, le consentement ou la dépression et un lien vers le site 13ReasonsWhy.info. " Si vous ou l’un de vos proches avez besoin d’aide suite à une agression sexuelle, des problèmes de drogue ou liés au suicide, vous y trouverez des associations près de chez vous. "

Sud Presse"Pascal Obispo s’estime boycotté"

L’époque est aux polémiques. Tout est un bon prétexte. Mais Pascal Obispo, dont on sait qu’il a un caractère fort et qu’il se vexe très vite, surprend quand même en s’en prenant à l’organisateur des Francofolies (celles de La Rochelle, en France) à qui il reproche ce qu’on pourrait appeler un boycott.

Ça fait vingt-trois ans qu’il est mis de côté. " Pas du tout ", lui rétorque la personne qu’il incrimine !  

Le bouillant Obispo - qui est très sensible et dont on peut croire qu’il se sent vite persécuté - s’est grimé pour se faire la tête du Joker, l’ennemi irréductible de Batman, pour pousser un coup de gueule tonitruant sur Twitter.

" Savez-vous depuis combien de temps mon producteur propose que je me produise aux Francofolies de La Rochelle ? ", écrit-il. Obispo donne lui-même la réponse : ça fait 23 ans qu’il essuie des refus systématiques, se demandant si " ces gens " respectent tous les publics…

L’attaque frontale du chanteur s’adresse à Gérald Pont, directeur des Francofolies, qu’Obispo qualifie aussi, peut-être avec ironie, de " très gentil garçon ". Le boss des Francofolies est à la tête du Morgane Groupe qui s’occupe d’autres festivals importants comme le Printemps de Bourges (où Obispo n’a donc jamais joué depuis sa création).

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK