Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Le héros du week-end, c'est évidemment Philippe Gilbert !

Petit flash-back sur l'actualité sportive du weekend avec Manu Jous.

Philippe Gilbert a remporté ce dimanche la 117ème édition de Paris-Roubaix en s'imposant sur le vélodrome de Roubaix. Il a devancé au sprint l'Allemand Nils Politt. Le champion de Belgique Yves Lampaert a pris la troisième place.

L'échappée décisive s'est produite à 48 kilomètres de l'arrivée, lorsque Gilbert, alors seul en tête, a été rejoint par son équipier Yves Lampaert, le vainqueur sortant Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), Wout van Aert (Jumbo-Visma), Sep Vanmarcke (Education First) et Politt. Gilbert et Politt sont ensuite sortis à 13 km de l'arrivée. Au sprint, Gilbert s'est montré le plus rapide.  Après ses victoires déjà enregistrées sur le Tour de Lombardie (2009 et 2010), Liège-Bastogne-Liège (2011) et le Tour des Flandres (2017), Philippe Gilbert met son nom sur la plus haute marche d'un quatrième monument. Il ne lui manque plus qu'une victoire dans Milan-Sanremo pour accrocher les 5 monuments du cyclisme à son palmarès. 

La coupe est pleine

Neuf mois après l'enthousiasme et la frénésie de la Coupe du Monde, c'est vraiment à se demander comment la Belgique a pu tomber si bas.

Cette Belgique qui a charmé le monde entier avec l'épopée de ses Diables Rouges, propose aujourd'hui un spectacle désolant, dont de nouveaux actes, plus consternants les uns que les autres, se succèdent dans une totale cacophonie.

La soirée de vendredi a commencé par l'humiliation d'un procureur fédéral aux requêtes fantasques et démesurées, balayées d'un simple claquement de doigts par une commission plus rationnelle, pour se finir dans le désordre d'une arrière-tribune de stade où, pendant près de deux heures, certains "supporters" ont bloqué l'accès de leurs joueurs au bus qui devait les ramener à Bruxelles...

Je ne m'étendrai pas sur le bien-fondé des guillemets entourant le mot "supporters". Les actes punissables, commis par une certaine frange du public, reviennent-ils à remettre en question la fonction ou la nature-même des personnes qui les commettent ? En d'autres termes, peut-on aimer un club et le torpiller en même temps ? Chacun aura son avis sur la question...

7 matches de suspension requis à l'encontre de Malinovskyi

Ruslan Malinovskyi risque une longue suspension suite à son carton rouge reçu contre La Gantoise samedi en play-offs 1. Le parquet fédéral de l'Union belge de football (URSBFA) a en effet réclamé une suspension de sept rencontres et une amende de 7.000 euros à l'encontre du médian ukrainien de Genk.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK