Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Juin et juillet bien chauds chauds, mais orageux!

Petit détour par la librairie avec Audrey qui épingle pour nous la Une de vos Quotidiens.

Sud Presse"Juin et juillet bien chauds chaud, mais orageux"

Les tendances saisonnières réalisées par le météorologue Philippe Mievis sont en ligne sur son site MeteoBelgique.be. Elles concernent les mois de juin, juillet et août. Soit les mois qui intéressent le plus les lecteurs puisqu’ils sont considérés, par les météorologues, comme les trois mois de l’été.

Comme annoncé il y a un mois, lors de ses précédentes tendances, le mercure devrait avoir des bouffées de chaleur lors du mois de juin et de juillet. " C’est la confirmation du mois dernier : ces deux mois devraient être globalement chauds mais souvent très instables ", pronostique Philippe Mievis.

Dernière Heure"Les corps de nos défunts ne se décomposent plus"

Ces dernières années, un certain nombre de séries mettant en scène des zombies ont vu le jour. Certaines se sont contentées d’audiences très confidentielles. D’autres, comme Walking Dead, ont attiré des millions de spectateurs en mettant en scène des morts-vivants en état de putréfaction et de décomposition avancées.

Une vision des zombies qui pourrait bientôt être relayée dans les abîmes de l’imagination des scénaristes : nos corps ne se décomposeraient plus comme avant. Au lieu de putréfaction, on devrait désormais davantage parler de momification.

Au moment d’exhumer des corps de concessions mortuaires pour faire de la place aux nouveaux défunts, des fossoyeurs de Cologne ou Munich, en Allemagne, avaient mis en évidence l’étonnant état de conservation des corps exhumés. Au lieu d’être retrouvés à l’état de squelette, les cadavres étaient juste asséchés. Récemment, de tels phénomènes ont également été observés du côté de Lille, en France, et même en Belgique.

Le Soir"Comment Jay Z, premier milliardaire du rap, a fait recette"

Champagne, immobilier, art, musique (un peu quand même) : à 49 ans, le mari de Beyoncé est le premier rappeur à devenir milliardaire, selon un article du magazine " Forbes " publié ce lundi. 

Qui dit recette, dit ingrédients. La vie de Shawn Corey Carter, dit Jigga, Hova, Jazzy ou, par le pseudo qui l’a rendu célèbre, Jay-Z, contient tout ce qu’il faut pour un biopic à succès. L’enfance, d’abord. Né le 4 décembre 1969 dans l’arrondissement de Brooklyn à New York, Shawn grandit à Marcy Houses, dans le quartier de Bedford-Stuyvesant. Ils sont quatre, élevés par leur mère, Gloria Carter. Le père s’est envolé. Il y a du manque, dans l’histoire. Il y a du sang, aussi : le gamin aurait tiré dans l’épaule de son frère en 1982, à l’âge de 12 ans, pour une histoire de bijoux volés. Il y a l’école, Brooklyn, puis le New Jersey. Pas de diplôme à la clé, mais des leçons tirées de la vente de coke et du maniement des armes à feu. Le rappeur affirme s’être fait tirer dessus à trois reprises dans sa vie.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK