Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

+ 18 % de grossesses de mères de plus de 40 ans !

Petit détour par la librairie avec Audrey qui épingle pour nous la Une de vos Quotidiens.

Sud Presse"+ 18 % de grossesses de mères de plus de 40 ans"

Le nombre de femmes qui atten dent un enfant après 40 ans ne cesse d’augmenter. Des grossesses tardives qui ne sont pas sans risque pour la mère et son bébé.  

Toujours plus de femmes attendent pour avoir un enfant. Le nombre de grossesses après 49 ans a lui explosé de 83 % !  

Grossesses tardives 

Les Belges font de moins en moins d’enfants. Alors que la Belgique comptait 199.068 naissances issues de mères résidant dans notre pays en 1901 et 129.173 en 2010, ce nombre est aujourd’hui descendu en dessous de la barre des 120.000. Selon les deniers chiffres de l’office de statistique belge, il y a eu 119.102 nouveaux nés en 2017. 60.907 petits garçons pour 58.195 petites filles.

Des enfants qui arrivent aussi de plus en plus tard. L’âge moyen de la mère à la naissance ne cesse d’augmenter d’année en année. " Depuis 1998 au moins, l’âge moyen de la mère à la naissance de son enfant progresse au rythme annuel moyen de près de 0,1 an. Il est ainsi passé, au niveau national, de 29,1 ans en 1998 à 30,6 ans en 2016. L’évolution est semblable pour la première naissance : de 27,3 ans en 1998 à 28,9 ans en 2016 ", analyse Statbel. " Au niveau régional, les évolutions sont à peu près identiques mais l’évolution est un peu moins ordonnée et un peu plus rapide à Bruxelles-Capitale qu’ailleurs. Les niveaux restent toutefois différents : l’âge moyen de la mère à la naissance est plus élevé, quel que soit le rang, en Région de Bruxelles-Capitale (30,1 ans pour la première naissance et 31,6 ans tout âge confondu) qu’en Région flamande (28,9 ans pour la première naissance et 30,4 ans tous rangs) et en Région wallonne (28,4 ans pour la première naissance et 30,3 ans tous rangs) ".

Le Soir" Entre Macron et Trump, un arbre… mort "

La photo de Donald Trump et Emmanuel Macron plantant un chêne dans les jardins de la Maison Blanche en avril 2018 avait symbolisé l’amitié affichée par les deux dirigeants. Mais la greffe n’a pas pris, et alors que leur relation s’est tendue, l’arbre n’a pas survécu. Le chêne avait presque immédiatement disparu, pour être placé en quarantaine, une obligation aux Etats-Unis. En fait, il n’a jamais été replanté. 

Dernière Heure"74 % des parents inscrivent leurs enfants à des stages d’été"

Avec les mois d’été arrivent les grandes vacances. Des vacances qui riment avec stages pour la plupart des enfants. Alors que de nombreux parents doivent encore réserver les activités qui occuperont leurs bambins, de nombreuses questions se posent : quel type de stage ? Combien de temps ? À quel prix ?

Les enfants sont toujours plus nombreux à fréquenter des stages durant les grandes vacances : 74 % des parents y ont recours contre 60 % selon l’enquête menée par la Ligue des familles en 2012. La majorité des parents occupent ainsi leurs enfants entre 2 et 4 semaines, tandis que 6 % des répondants signalent des stages de 6 semaines ou plus. Les parents qui évitent les stages sont ceux dont les enfants vont à la crèche, ceux pour qui le prix est problématique et ceux qui se débrouillent en prenant congé ou en ayant recours à des membres de leur famille.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK