Le 6-8

Plus d'infos

"Venue d’ailleurs", l’autobiographie musicale de Sheila : "Je ne fais pas mon métier, je partage"

Sheila revient après neuf ans d’absence pour un 27e album, Venue d’ailleurs, qui sort ce 2 avril. Bruno Tummers a analysé cette sortie remarquée dans Le 6-8.

Après les sorties récentes du nouvel album studio de Boulevard des Airs, Justin Bieber, Ozya ou de l’album live de Mika, c’est l’icône yéyé Sheila qui se présente avec un nouveau disque qui célèbre ses 60 ans de carrière.

Une autobiographie musicale

Venue d’ailleurs condense ainsi tous les genres musicaux explorés par Sheila durant sa carrière. On trouve ainsi des balades, des chansons touchantes comme l’une sur le décès de son fils, l’influence américaine avec Keith Olsen qui lui avait produit un album dans les années 80 et Nile Rodgers qui lui offre un nouveau titre après son tube Spacer, ou encore un retour aux années yéyé.


►►► À lire aussi : Sting célèbre tous ses duos dans une compilation et les Français y sont à l’honneur


Bruno Tummers qualifie ainsi cet album "d’autobiographie en musique". "On est sur un album de variété qui a quand même de l’unité, mais on passe d’un univers à l’autre" précise-t-il.

L’album a également une touche belge puisque la chanson Tous yéyé est signée Maxime Legrand du groupe Zappeurs Palace et l’album a été enregistré au mythique studio ICP de Bruxelles.

Si la voix de Sheila, "a perdu de la brillance par rapport aux grandes années" remarque le chroniqueur, il plaira assurément au public.

"Je ne fais pas mon métier, je partage"

À l’image de Patrick Juvet, la chanteuse a été ringardisée dans les années 1980 pour le disco qu’elle a longtemps préféré dans ses albums. Le chroniqueur pense que cet album des 60 ans permettra enfin à l’artiste de se dresser comme une véritable icône de sa génération.

Sheila, ne cherche cependant pas les approbations des critiques et du public. "Je ne suis pas quelqu’un qui collectionne les médailles" assène-t-elle. "On me dit 60 ans de carrière mais j’ai 40 ans dans ma tête. Je suis donc en décalage. Quand je parle de cela, je suis contente d’avoir été prise dans une tornade puis jetée quelque part et d’un seul coup se demander ce qu’il s’est passé : c’est ma vie".

Sheila a en effet été la cible des médias sensationnalistes, notamment pour cette rumeur persistante qui affirmait qu'elle était un homme et non une femme. Elle s’est alors absentée des médias pendant près de 10 ans rappelle Bruno Tummers, le single La rumeur évoque cette expérience difficile.

"Tous les gens m’ont dit de ne pas m’arrêter mais le public lui a compris ma détresse, que j’avais besoin de me retrouver, de faire un point avec moi-même. Je ne suis pas quelqu’un qui triche. Le jour où je ne m’amuserai plus j’arrête, je m’en fous de Sheila. Ce qui me plaît c’est de voir des sourires, des regards, des larmes, c’est une vie avec les gens. Je ne fais pas mon métier, je partage" déclare-t-elle avec son franc-parler habituel.

Retrouvez l’actualité musicale avec Bruno Tummers, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur La Une et sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK