Le 6-8

Plus d'infos

Un nouveau regard sur le légendaire Marsupilami avec la BD " La Bête "

On se plonge dans une atmosphère qui nous est bien familière, Houba, Houba, hop… Celle du Marsupilami, cet animal légendaire qui provient de la forêt vierge en Palombie et qui est apparu la première fois en 1952 dans un album qui s’appelait "Spirou et les héritiers".

Le Marsupilami a poursuivi ses aventures en solo et a même été adapté au cinéma par Alain Chabat : "Sur la piste du Marsupilami" qui a fait plus de 5 millions d’entrées en France.

Aujourd’hui, le Marsupilami revient sous une tout autre forme avec ce nouvel album : "La Bête"

La Bête

Ce qui est intéressant, c’est que cela ne ressemble en rien à ce que l’on a pu connaître jusqu’à présent du Marsipulami.

Un autre univers

Le début de l’histoire fait presque penser à un film d’horreur, on est dans une ambiance sombre, pluvieuse, carrément inquiétante car le récit démarre dans le port d’Anvers en 1955. Un bateau vient d’arriver d’Amérique du Sud avec à son bord une cargaison d’animaux exotiques, mais, ce bateau a eu une avarie en pleine mer et a du coup été bloqué pendant plusieurs semaines. De ce fait, la plupart des animaux exotiques qui étaient à bord se sont entre-tués, reste uniquement un étrange animal à la longue queue qui semble avoir survécu.

Dans les premières planches de cet album, on ne voit cependant pas à quoi ressemble cet animal, à quoi ressemble cette bête, on la devine mais elle se cache et, quand les trafiquants viennent récupérer les animaux à bord du bateau, la bête brise ses chaînes et elle s’échappe !

Une autre tonalité

C’est nettement plus dramatique et plus sombre que l’univers de Frankin mais ce qui est très beau dans cet album c'est cette merveilleuse histoire d’amitié entre ce Marsupilami apeuré et en fuite et ce jeune garçon qui s’appelle François. Cet un enfant rejeté par tout le monde étant donné que sa maman a eu cet enfant avec un soldat Allemand pendant la guerre. François se réfugie alors en accueillant toute une panoplie d’animaux éclopés et un jour, il recueille le Marsupilami. Une belle histoire va naître entre eux deux.

Une réussite pour ce nouvel album ?

C’est réussi mais assez désarçonnant pour les habitués du Marsupilami. Réussi en ce sens que l’on retrouve deux grands noms derrière cette BD : Zidrou qui s’y connaît pour raconter des histoires émouvantes avec des personnages très attachants et puis au niveau du dessin, on retrouve Frank Pé, un maître du dessin animalier. Ils avaient déjà collaboré ensemble et ici ils s’associent pour redonner vie au Marsipulami.

C’est très étonnant mais très réussi !


Envie d’autres bulles ? Retrouver les chroniques BD de Mathieu sur son site web : AGE-BD. com

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK