Le 6-8

Plus d'infos

Trouver un emploi à 50 ans, c'est possible : voici les bons conseils d'Actiris

Vous avez 50 ans et plus et avez du mal à retrouver un emploi ? Nathalie Hasaerts, directrice des services aux chercheurs d’emploi chez Actiris, a distillé dans Le 6-8 plusieurs astuces pour vous aider à mettre en valeur vos compétences.

La recherche d'un travail peut s'avérer régulièrement compliquée pour les demandeurs d'emploi. Le Forem et Actiris vous aident à vous (ré)insérer dans le marché de l'emploi en vous fournissant des conseils sur votre recherche d'emploi, diverses formations par exemple ou en listant les métiers en pénurie.

Malgré tout, lorsque vous vous retrouvez au chômage passé les 50 ans, il peut sembler peu aisé de retrouver un emploi stable face à la jeune concurrence.

Nathalie Hasaerts le confirme, les chiffres ne plaident pas en la faveur de cette tranche d'âge. On compte environ 24.000 chercheurs d'emploi de 50 ans et plus à Bruxelles et 50.000 en région wallonne. Il s'agit d'un groupe fragile, trop représenté dans le chômage de longue durée.

Cependant, la directrice des services aux chercheurs d'emploi d'Actiris assure qu'il est loin d'être impossible de trouver un emploi après 50 ans : "Ils ont des difficultés qui sont propres à leur situation mais quand on a de l'expérience on n'a pas moins de chance que les autres de trouver du travail".

Reprendre confiance et mettre son expérience en valeur

Comment se mettre en valeur alors face à l'employeur malgré un âge parfois proche de la pension ?

Pour Nathalie Hasaerts, vous devez relever plusieurs atouts dans votre candidature et bien prospecter les aides qui vous sont octroyées :

  • Faites un bilan de vos compétences. Celles-ci ont été acquises avec l'expérience accumulée. Cette méthode reste le meilleur moyen de se vendre auprès d'un employeur.
  • A l'inverse, s'il vous reste des lacunes, c'est le moment de les combler en suivant des formations en langues, en informatique ou autre.
  • C'est toujours une bonne idée de commencer par définir vos objectifs, puis votre stratégie, pour regagner de la confiance. Cherchez aussi de l'aide pour cela chez Actiris ou le Forem ou dans votre réseau. Des professionnels sont là pour vous aider et vous coacher.
  • Des aides à l'emploi existent également, n’hésitez pas à vous informer.

Des stéréotypes complètement faux et à contourner

Nathalie Hasaerts en profite également pour balayer les nombreux stéréotypes qui entourent la recherche d'emploi des 50 ans et plus.

Bien souvent, on les considère comme moins productifs, pas assez flexibles et coûtant trop cher à l'employeur : "c'est vraiment faux" martèle-t-elle. "On est par contre beaucoup plus disponible que par rapport au début de carrière, quand on doit gérer des enfants par exemple".

N'hésitez pas à le montrer auprès de votre potentiel futur employeur tout comme à mettre en avant votre dynamisme : envoyez des candidatures spontanées, montrez votre valeur ajoutée !

Nathalie Hasaerts adresse d'ailleurs un message aux employeurs : n'hésitez pas à recruter dans votre équipe une personne de 50 ans ou plus, il ou elle peut apporter de l'expérience et peut jouer le rôle de mentor pour des collègues plus jeunes, qui arrivent dans l'entreprise.

► Quelle que soit votre expérience, n'hésitez pas à vous inscrire chez Actiris à Bruxelles et au Forem en Wallonie et à vous entourer gratuitement d'un conseiller.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK