Le 6-8

Plus d'infos

Tout savoir sur la "Super Lune des fleurs" qui éclairera le ciel cette nuit de mai

Dans Le 6-8, Sophie Brems nous en dit un peu plus sur la Super lune de sang. Une éclipse lunaire totale qui ne s’est plus produite depuis plus de deux ans, observable la nuit du 25 au 26 mai.

La lune est notre satellite naturel. Elle est d’ailleurs considérée comme la petite sœur de la terre, puisqu’elle se serait formée principalement avec les débris de notre planète, suite à une collusion avec une autre.

La lune tourne autour de la terre en 27 jours, "mais pas de manière nette et circulaire. Elle fait un peu des ellipses, raison pour laquelle elle est parfois plus proche ou plus éloignée de la terre", indique Sophie Brems.

La nuit du 25 au 26 mai, la lune se parera d’une couleur étonnante pour devenir "La Super lune de sang". Baptisée "Super Lune des fleurs", en raison de la période de l’année où elle se produit dans l’hémisphère nord, il s’agit là d’un phénomène rare où la lune s’aligne précisément derrière la terre et le soleil. "Le soleil illumine la terre. Mais derrière la terre, sur la face cachée, il y a de l’ombre. La lune sera donc dans l’ombre de la terre", explique la chroniqueuse.


►►► À lire aussi : Nasa : découvrez le lancement de la prochaine mission lunaire Artemis 1


Notre satellite naturel se parera de cette superbe couleur cuivrée et rouge, tout simplement car il n’est plus directement illuminé par le soleil, ses rayons étant cassés par la présence de la terre entre les deux.

Une Super Lune qui ne sera malheureusement pas visible en Belgique, prévient Sophie, mais bien en Amérique du Nord : "Pour voir la même dans notre pays, il faudra s’armer de patience, rendez-vous le 16 mai 2022. Ici, la lune sera bien visible, mais nous ne pourrons pas assister à l’éclipse". De nombreuses photos de ce phénomène devraient malgré tout pleuvoir dès demain sur les réseaux sociaux ! 

2 images
La superbe Super Lune aux petites heures dans le ciel de Toronto en 2017. © Getty Images / Katrin Ray Shumakov

Des lunes de toutes les couleurs

Super Lune rose ou encore rousse, faites la distinction ! Le nom de la première est attribué à la pleine lune de printemps.

"Elle n’est pas vraiment rose. On lui a donné ce nom, car en Amérique du Nord, c’est à ce moment que fleurit le phlox rose, de la même teinte. C’est d’ailleurs moins poétique puisque ces teintes seraient dues à la pollution atmosphérique et aux poussières", déplore la chroniqueuse.


►►► À lire aussi : Un aller-retour vers l’espace vous tente ? Des tickets sont à vendre


Cette première grande lune de printemps vient à la suite de la lune rousse, observable juste après Pâques : "Pourquoi cette couleur ? Normalement, après Pâques, les journées sont belles et les nuits plus fraîches. Il peut y avoir du gel. Les plantes peuvent donc roussir par rapport à ces différences de températures entre le jour et la nuit", précise-t-elle.

Inutile de préciser combien la lune influence notre planète, tant au niveau des marées, qu’au niveau du sommeil. "Il se passe beaucoup de choses à la pleine lune, qui ne sont pas encore toutes vérifiées, mais elles sont bien là", conclut Sophie.

2 images
La dernière Super Lune de sang et totale éclipse lunaire ont eu lieu en janvier 2019, il y a plus de deux ans. © Getty Images / Diana Robinson

Voyez la vie au vert avec Sophie Brems, et retrouvez bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK