Le 6-8

Plus d'infos

Tout ce que vous devez savoir sur les voitures "sans permis"

Coup de projecteur sur ces "voitures sans permis" qui semblent avoir le vent en poupe. Caroline Sury nous emmène sur la route d’une nouvelle alternative qui semblerait faire la part belle à la mobilité douce.

Le quadricycle fait son bonhomme de chemin

Appelé à tort "voiture sans permis", le quadricycle est une alternative crédible pour les petits trajets.

Le public cible : on imagine, à tort également, que ce type de véhicule fait des émules exclusivement chez les jeunes de 16 ans. Ce sont plutôt des personnes plus âgées qui adoptent apparemment ce mode de transport.

Depuis la crise, 25% des Belges ont émis l’idée de vouloir changer de mobilité, notamment les personnes qui utilisaient les transports en commun et qui veulent davantage de mobilité douce. Ils privilégient le vélo ou alors une petite voiture qui permet en tout cas de rester dans sa bulle : la micro-voiture.

Tout est permis ?

Citroën lance un petit bijou au design bien sympathique qui surfe sur la vague de cette attente : la Citroën AMI qui fait moins de 425 kilos. C’est une micro voiture électrique, c’est un quadricycle. Elle ne peut rouler sur les autoroutes, ni sur les routes destinées aux voitures. Elle est limitée à 45 km/h. Si on les appelle communément les voitures sans permis, on a tout faux en ce point car oui, il faut un permis. 

 

Il en va de même pour toutes ces voiturettes de marques Aixam, Bellier, Casalini, Chatenet, Ligier ou encore Microcar, qui sont aussi appelées à tort des "voitures sans permis". Seules les personnes nées avant le 15 février 1961 sont dispensées de permis pour conduire un quadricycle, c’est-à-dire un véhicule dont la masse à vide est inférieure ou égale à 425 kilos (ce poids ne doit pas tenir compte des éventuelles batteries de propulsion du véhicule, NDLR).

 

Pour les autres, il est nécessaire d’avoir au moins un permis de catégorie AM, appelé aussi permis cyclo ou scooter. L’examen théorique revient à 15 euros et le pratique à 10 euros.

Micro-voiture, mini-prix ?

Le coût très faible attire les acheteurs. Alors, la voiture en soi est un peu onéreuse, ça coûte en général 10 à 12.000 euros pour ce type de véhicule, selon la marque. Le modèle de chez Citroën est de l’ordre de 6000 euros. Cela représente un budget tout de même mais l'intérêt financier réside dans les faits suivants :

- Il n’y a pas de taxe de mise en circulation

- Les entretiens sont peu onéreux

- L’assurance n’est pas très conséquente non plus

- Et la consommation est faible - pour les modèles roulant au diesel, c'est de l'ordre de 3 litres au 100.

- le contrôle technique n'est pas obligatoire

Les quadricycles à propulsion électrique vous donnent droit en plus à une réduction de 15% si le poids du véhicule est inférieur à 425 kilos.

Côté sécurité cependant, on est relativement en danger dans ce type de véhicule. Si vous vous prenez un carton, la voiture ne faisant que 420 kilos, on risque franchement d’être blessé, au mieux !

Ici, c’est l’écologique qui prime. On fait l’impasse sur le confort, on va à l’essentiel.

Découvrez les bons plans de Caro sur sa page facebook, ICI

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK