Le 6-8

Plus d'infos

Thomas Dutronc, Bob Dylan, Francis Cabrel : du jazz, blues, folk et rock en sorties de la semaine

Bruno Tummers a présenté les sorties musicales de la semaine dans Le 6-8 avec les nouveaux albums de Thomas Dutronc, de Bob Dylan et de Francis Cabrel.

Après la sortie d'un album live au Royal Albert Halll de Petula Clark, cette semaine était placée sous le signe du jazz, du blues, du rock et de la folk.

Thomas Dutronc reprend des titres français en anglais avec des invités de prestige

Il est enfin là après plusieurs mois d'attente, Thomas Dutronc sort Frenchy, son album de reprises de chansons françaises en anglais. Le chanteur et musicien avait passé son confinement à donner des cours de guitare toutes les semaines sur ses réseaux sociaux.

Plusieurs extraits ont déjà été révélés comme C'est si bon avec ni plus ni moins que Diana Krall et Iggy Pop. De nombreux autres invités figurent sur cet album.

"L'idée générale de ce disque c'est de reprendre des titres français qui ont fait le tour du monde" résume à ce sujet Bruno Tummers.

Thomas Dutronc s'est confié à la RTBF sur ce projet : "C'est réenregistrer ces titres avec les meilleurs musiciens français et avoir ensuite des invités prestigieux, internationaux. On a essayé de mettre beaucoup de romantismes et d'émotion. Cela peut s'écouter très bien en amoureux. Un des regrets que j'ai c'est que Toots Thielemans hélas n'était plus là car j'aurais vraiment voulu l'inviter sur ce disque".

Thomas Dutronc propose un condensé des titres français qui ont été plébiscités à l'étranger toutes décennies musicales confondues. On y retrouve évidemment du jazz avec Django Reinhardt mais aussi "de grandes chansons françaises comme La vie en rose, Les feuilles mortes ou encore La mer de Charles Trenet" détaille Bruno Tummers. Il y a aussi des titres plus actuels comme un titre du groupe Air ou encore Get Lucky des Daft Punk.

Le chanteur français pense qu'un second volume pourrait sortir pour inclure des reprises de titres comme ceux de Charles Aznavour, lui qui se présente comme un mélomane : "J'aime toutes les époques, j'aime quand c'est bon, quand cela me plait, quand cela me touche, quand cela me parle. Depuis Jean-Sébastien Bach il y eu a plein de musiques qui m'ont parlé".

 

Un album international pour l'international

Thomas Dutronc rend à la fois hommage à ces chansons qui ont traversé les continents mais le but est aussi de se faire connaître ailleurs qu'en francophonie. "L'idée de ce disque c'était d'aller jouer dans d'autres pays que les pays francophones : essayer de monter une tournée aux États-Unis, au japon, en Allemagne notamment" révèle-t-il.

L'album, qui comporte aussi une reprise de Ne me quitte pas de Jacques Brel, sortira aux États-Unis au moment où le musicien pourra à nouveau s'y rendre.

"C'est un disque très réussi parce que c'est un disque de musicien qui est à mille lieues de ce qu'on entend partout en radio et une nouvelle fois c'est un album qui sort sous le prestigieux label jazz Blue Note, ce qui était déjà le cas du live précédent de Thomas Dutronc. Tous les grands jazz-men comme Miles Davis y ont enregistré" analyse Bruno Tummers.

Selon le chroniqueur, cet album devrait marcher à l'étranger : "Les pays qui sont en dehors de la Belgique et de la France ont cet appétit pour la chanson française et ces titres qui ont fait le tour du monde dans des versions anglophones".

Le retour de Bob Dylan

C'est la sortie événement de cette fin juin, Bob Dylan sort un nouvel album studio, à 78 ans.

"On a beaucoup parlé ces derniers temps parce qu'il avait sorti pas mal d'albums mais c'était des albums live, d'archives ou des reprises de grands standards américains" rappelle Bruno Tummers. Il y a huit ans que Bob Dylan n'avait en effet pas proposé au moins deux chansons originales.

Cet album s'appelle Rough and Rowdy Ways, à savoir Les chemins bruts et tapageurs. Ce titre correspond à "son retour avec les guitares et le son bluesy" estime Bruno.

Il s'agit même d'un double album de dix titres dont l'un dure 17 minutes, Murder Most Foul. "C'est une chanson dans laquelle Dylan évoque l'assassinat de J.F. Kennedy et tous les événements musicaux qui ont découlé ensuite dans cette décennie 1960 : l'avènement des Beatles, le festival de Woodstock, l'opéra-rock Tommy des Who" analyse encore le chroniqueur. On retrouve aussi "cette voix si particulière de Bob Dylan : rocailleuse, de crécelle, avec quelques notes de piano et de violons".

Le lauréat du Prix Nobel de Littérature en 2016 revient à ses fondamentaux folk et blues. Ce genre musical ne devrait plus exister "à un tel niveau de notoriété" selon Bruno. Il explique : "Bob Dylan a collé aux espoirs et l'idéal de cette génération sixties, une décennie qui a mené vers tous les bouleversements mondiaux. Il a espéré et puis vu ses idéaux s'effondrer. C'est un parcours de vie assez incroyable sur plusieurs décennies".

Francis Cabrel sort un album en duo avec Dick Rivers

Francis Cabrel est aussi de retour mais avec un album en duo avec... Dick Rivers, décédé en avril 2019. "Pour le commémorer, Francis Cabrel exhume un concert en duo avec lui qui était resté inédit jusque-là" précise Bruno Tummers.

"Francis Cabrel a été un des très grands amis de Dick Rivers au long de plusieurs années. Début des années 1990, ils ont partagé ensemble quelques dates de tournée où ils reprenaient quelques grands tubes du blues et du rock" explique le chroniqueur.

Ce live inédit sort en CD et DVD. "Les bandes ont été retrouvées et dépoussiérées par un énorme musicien français qui s'appelle Denis Labre qui a beaucoup travaillé avec Francis Cabrel, mais aussi France Gall et Julien Clerc" révèle encore Bruno.

Francis Cabrel a aussi offert des titres inédits que Dick Rivers chantait seul sur ses albums. Pour cet album duo, l'auteur-compositeur-interprète français a enregistré un duo virtuel avec le défunt rockeur : Dans le rôle du rock.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK