Le 6-8

Plus d'infos

Slow flowers : découvrez les vertus de ces fleurs locales et de saison

Dans la rubrique "Made in Belgiqum" ce matin dans Le 6/8, Delphine Simon mettait à l’honneur les slow flowers, soit des fleurs cultivées avec passion localement. Une pratique se développant de plus en plus chez nous qui sent bon le printemps.

(S') Offrir des fleurs met toujours du baume au cœur. Quand elles sont écologiques, locales et de saison, l’occasion de sauter dessus est d’autant plus tentante. Il est bien là le pouvoir des fleurs !

"Une particularité des fleurs que vous allez acheter en Belgique, c’est qu’elles ont une odeur ! La plupart des fleurs qu’on achète viennent d’ailleurs, d’Afrique dans 80% des cas. Durant le transport, comme pour les fruits et légumes, elles perdent de nombreuses qualités et de vertus", témoigne Delphine Simon.


►►► À lire aussi : "Fleur Papier Ciseaux" vous propose de superbes fleurs en papier plus vraies que nature


Le système des slow flowers est une initiative lancée par plusieurs producteurs en Belgique ayant décidé de se lancer dans une aventure périlleuse. Puisqu’en Belgique, les conditions climatiques ne sont pas toujours favorables à ce genre de cultures. "Ils ont accepté de s’adapter à la vérité de leur pays, à la météo et aux saisons et vendent donc leurs fleurs à partir du mois de mars jusqu’à la Toussaint, c’est une activité saisonnière", explique la chroniqueuse.

Plusieurs avantages

Les avantages de cette démarche ? Des fleurs odorantes qui sentent bon, notamment, mais aussi une assurance qualité (plutôt que quantité). "Les fleurs ont tenu une bonne semaine et il y a aussi ce côté champêtre qui est chouette", assure Delphine.

La chroniqueuse assure également l’utilisation moindre de pesticides, mais aussi une réduction drastique en ce qui concerne l’impact environnemental : "Le local permet de mettre en avant l’entrepreneuriat belge qui en a besoin en ce moment. On est aussi plus respectueux de l’environnement et c’est saisonnier, continue-t-elle avant de mettre en avant quelques producteurs ayant adopté cette démarche.

Avec les slow flowers, on décide de ne pas forcer contre la nature

On retrouve notamment à Rosières en Brabant wallon, Les Fleurs de Mag. "C’est de là que provient ce bouquet. C’est une productrice qui livre la plupart du temps aux fleuristes pour leur donner l’occasion de vendre du belge. Il est possible d’acheter des bouquets sur son site qu’elle propose une fois par mois", informe-t-elle.

En province liégeoise, Delphine cite également Ginger Flower, Haut Les Coeurs du côté de Bruxelles et enfin Les Fleurs du Chant d’Oiseaux près de Namur. De quoi bien s’entourer en ce début de printemps !

Retrouvez Delphine Simon pour plus d’histoires noir-jaune-rouge, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK