Le 6-8

Plus d'infos

En cas d'annulation de vol ou d'hébergement à cause du covid-19, veillez à faire respecter vos droits

Yasmine Lamisse, chroniqueuse et juriste du 6-8 a livré ses conseils pour récupérer votre argent en cas d'annulation de vacances par les compagnies aériennes ou les hébergements.

Les vacances d'été sont officiellement lancées et cette année elles auront un goût particulier avec la crise du coronavirus. Yasmine Lamisse avait déjà donné ses recommandations principales sur les destinations de vacances autorisées et sous quelles conditions. Elle se penche désormais en profondeur sur un problème qui se pose chez beaucoup de personnes : l'annulation du voyage.

Que réclamer en cas d'annulation de vol par la compagnie

Le souci majeur dans l'annulation de transport concerne bien souvent le billet d'avion qui reste difficile à se faire rembourser, les compagnies ne donnant pas souvent suite aux appels et emails.

Si ce billet est annulé par la compagnie, vous avez pourtant plusieurs droits en Europe, dictés "par un règlement européen mis à jour il y a quelques années qui vous donne droit à un remboursement" affirme Yasmine Lamisse.

Elle précise : "S'il est annulé, peu importe la raison, vous avez toujours droit à être remboursé de votre billet ou droit à un autre billet pour partir à une autre occasion".

La première solution est souvent celle de joindre la compagnie d'assurance mais celle-ci en cette période est bien souvent saturée de demandes. La chroniqueuse et juriste vous invite dans ce cas à contacter test-achats ou vous rendre sur les sites de recouvrements.

Sites utiles :

Une indemnité complémentaire à votre remboursement de vol annulé

Par ailleurs, en plus de votre remboursement, vous avez droit à une indemnité forfaitaire qui est offerte à tous les passagers européens. Mais obtenir ces deux droits n'est pas simple. Les compagnies invoquent bien souvent la force majeure, à savoir "des circonstances exceptionnelles qu'on ne peut pas éviter malgré tous les moyens nécessaires pris" qui leur évite tout remboursement ou indemnisation au voyageur.

Les compagnies aériennes invoquent en ce moment souvent le coronavirus pour la raison cachée suivante : "Pour des raisons financières, parce que l'avion n'est pas assez rempli". S'il s'agit d'une raison financière, vous avez alors bien droit à une indemnisation.

Dans la plupart du temps, les compagnies aériennes tentent de vous décourager d'obtenir cette indemnisation. Yasmine Lamisse vous recommande des sites de recouvrements avec avocats qui existent pour vous aider comme flightclaimeu.com ou flightright.com Il vous suffit de donner toutes les infos sur le vol et ils vous diront "si la compagnie avait raison ou non d'invoquer le coronavirus et vous aideront à réclamer cette indemnisation et ce remboursement auxquels vous avez droit" affirme la juriste. Comptez toutefois une commission de 20 à 25% pour ces avocats.

Retenez enfin que si vous annulez le vol par crainte du coronavirus, ce motif n'est pas jugé suffisant pour un remboursement total.

Les vacances à forfait

Si un organisateur annule vos vacances à forfait, vous avez aussi droit à un remboursement.

Par vacances à forfait, on entend "un contrat de voyage où il y a au minimum une combinaison de deux services : le plus souvent c'est comme le Club Med où vous avez le transport et l'hébergement, mais parfois aussi l'hébergement et location d'une voiture. C'est toujours minimum deux ou plus" détaille Yasmine Lamisse.

Là aussi ces agences invoquent souvent le coronavirus comme force majeure pour annuler votre hébergement. Cette force majeure a pour conséquence à nouveau qu'elles ne doivent pas payer d'indemnité supplémentaire, sauf si l'annulation n'est pas une réelle force majeure, pour la même raison financière invoquée plus haut.

À ce sujet, Yasmine rappelle que la ministre de l'économie a assoupli l'obligation de remboursement des organisateurs de voyage par un arrêté ministériel datant de mars 2020. Celui-ci permettait au secteur du voyage de ne pas octroyer un remboursement direct au voyageur afin de limiter l'impact sur le secteur du voyage, mais plutôt un 'remboursement' sous forme de bon d'achat pour préserver l'intérêt des voyageurs. Cependant, cet arrêté n'est plus en application depuis le 20 juin 2020. Dès lors, vous avez le droit de demander un remboursement pour votre forfait.

En tant que voyageur, si vous souhaitez annuler ce contrat, vous pouvez, mais le remboursement sera effectif selon les raisons. Par exemple, si vous annulez parce que toutes les activités ne sont pas possibles, vous pouvez obtenir le remboursement. Si c'est par peur de voyager, vous ne l'obtiendrez sûrement pas selon la juriste.

Le remboursement pour annulation de gîte : au cas par cas

Pour tout ce qui concerne les chambres d'hôte ou gîtes annulés par l'organisateur pour force majeure, Yasmine Lamisse vous invite à consulter les conditions d'annulation pour obtenir un remboursement sans frais. Ce remboursement ou non s'effectuera quant à lui au cas par cas car les politiques n'ont rien fait pour protéger le secteur et les voyageurs note-t-elle. "Je conseille toujours de trouver un arrangement du propriétaire de la maison que vous louez ou de l'hôtelier car ce sera plus intéressant pour eux de faire un geste commercial et de trouver un accord avec vous car s'ils ne sont pas réglementaires, vous n'irez plus en vacances chez eux" estime-t-elle.

Annulation d'un vol retour : tout doit vous être offert

Enfin, si votre vol retour est annulé, vous devez obtenir tous les dépannages possibles par la compagnie aérienne ou par les autorités concernées.

Yasmine Lamisse vous recommande à ce sujet la prudence face au Ghost Fly, le vol fantôme. Il s'agit d'une stratégie prise par diverses compagnies aériennes afin de "vous vendre pour un prix assez intéressant un vol pour les prochaines semaines et quelques jours après, le vol est annulé". Après de nombreuses plaintes, Test-achats a dénoncé cette stratégie. Le but recherché est d'obtenir plus de liquidités pour palier aux plaintes pour les remboursements et car beaucoup de compagnies ne se portent plus très bien à cause des annulations.

Test achats vous conseille la prudence : si un vol est trop intéressant ou que vous tombez sur un last-minute, et que quelques jours après vous vous rendez compte que c'est annulé sans raison valable, ne payez pas. Pour avoir le remboursement, c'est très compliqué.

De manière générale, si sur place votre vol retour est reporté, la compagnie doit vous payer l'hébergement en plus du remboursement assure Yasmine. Cela concerne aussi les voyages à forfait et "l'organisateur de voyage doit vous payer le remboursement supplémentaire". Ils doivent vous aider pour les trois ou quatre jours suivant l'annulation de votre vol. Si vous êtes encore bloqué pour plus de jours car la quarantaine a été imposée et/ou la frontière a été fermée, les autorités doivent vous aider.

N'oubliez pas de consulter les sites utiles comme celui des Affaires étrangères.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK