Le 6-8

Plus d'infos

Santé et alimentation : les bonnes résolutions pour nos chiens et chats

En ce début d’année, Bénédicte Flament, notre chroniqueuse vétérinaire du 6/8, vous donne conseils et astuces pour choyer vos animaux de compagnie avec une attention particulière sur la santé et sur ce qu’on met dans la gamelle.

Octroyer la vie la plus heureuse possible et la meilleure santé possible à nos animaux de compagnie est comme une obligation pour tout propriétaire proche de ses bêtes. Bien que l’on constate durant la crise en Belgique une diminution des abandons et une augmentation des adoptions, les Belges font par contre figure de mauvais élèves en ce qui concerne la médicalisation de nos animaux, constate Bénédicte Flament.

On parle de médicalisation lorsque les animaux se rendent au moins une fois par an chez le vétérinaire. "En Belgique, ce taux de médicalisation est à seulement 36% de la population de nos animaux de compagnie. C’est assez faible et il y a moyen de s’améliorer parce que si on compare avec l’Angleterre, le taux est de 83%, donc il y a une nette différence", déplore la vétérinaire.


►►► À lire aussi : Comment prendre soin de nos animaux de compagnie durant l’hiver ?


Une visite chez le vétérinaire au moins une fois par an est donc la recommandation de cette dernière. Même si toutes les vaccinations ne sont pas un acte obligatoire bien que vivement recommandées pour prévenir de certaines maladies, ce sera l’occasion de voir si tout est en ordre chez l’animal. Certaines vaccinations deviennent tout de même obligatoires, comme celle contre la toux de chenil chez les chiens. Obligation si celui-ci est confié à une collectivité lors d’un départ en vacances, par exemple.

Il en va de même pour la vaccination contre la rage si l’animal de compagnie est amené à sortir du territoire national : "Actuellement, c’est plus souvent le cas, car les gens partent plus près et plus souvent avec l’animal", enchaîne la chroniqueuse. Ce sera également l’occasion de mettre en ordre le plan de vermifugation et du plan de protection parasitaire.

Pour aller plus loin dans la démarche, un check-up santé est également recommandé. Surtout pour les animaux d’un certain âge (aux alentours de 7 ans). Cette vérification permet d’anticiper les mauvaises surprises et les maladies que votre toutou, par exemple, pourrait attraper (comme l’insuffisance rénale, qu’on peut repérer et prévenir assez tôt).

Dans la gamelle…

"On a tendance à se projeter dans son animal de compagnie et nous avons également envie de lui faire plaisir, mais attention, ils ne fonctionnent pas du tout comme nous au niveau du régime alimentaire", prévient Bénédicte Flament. En effet, la flore bactérienne des chiens et chats permettant de digérer les aliments est beaucoup plus limitée que celle des humains. Résultat : "Lorsqu’on a tendance à varier l’alimentation de notre chien ou chat, ce n’est pas positif pour lui et ça peut provoquer des problèmes digestifs".

Le bon plan qui pourrait étonner plus d’un ? Opter pour une seule et même alimentation toute l’année ! Le mode de sélection de l’alimentation chez l’animal n’est pas le goût, mais bien l’odorat, indique Bénédicte.

Les pâtés festifs sont des produits marketing. C’est une manière de se faire plaisir au travers de l’animal, mais lui, ne verra pas la différence

Et l’hygiène dans tout ça ?

L’entretien du pelage va de soi. Un bain est recommandé une fois tous les deux ou trois mois en fonction du type de pelage (pas plus, car cela risquerait d’enlever la couche protectrice du pelage). Un passage chez le toiletteur est non négligeable, même pour les chats qui ont le poil long, insiste-t-elle.

Enfin, il est important de s’occuper de leurs oreilles, en demandant conseil au vétérinaire, et de l’hygiène bucco-dentaire qu’on a parfois plus tendance à oublier, avec une brosse à dents et un dentifrice adaptés, bien entendu !

2 images
© Carol Yepes / Getty Images
Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK