Le 6-8

Plus d'infos

Rencontre avec Ilios Kotsou, conteur des histoires du sage Nasredin : "Elles ouvrent les cœurs et éclairent les esprits"

Dans la séquence Made In Belgium du jour, Delphine Simon nous plonge dans Les folles histoires du sage Nasredin, un ouvrage ouvrant la porte à la réflexion, à travers l’humour et l’espièglerie.

Docteur en psychologie passionné par la science des émotions, les rapports humains et la méditation, le Belge Ilios Kotsou s’est associé au moine bouddhiste tibétain Matthieu Ricard pour nous offrir un condensé de sagesse à travers les histoires de Nasredin, ce sage issu des contes du Moyen-Orient dont on ignore réellement l’existence.

Dans ce recueil de contes, d’histoires courtes, les deux hommes, complices, nous invitent à adopter une certaine sagesse espiègle, expliquaient-ils récemment lors de leur passage dans Le 8/9.


►►► À lire aussi : La sagesse, une qualité essentielle ?


Pour Le 6-8, Ilios Kotsou revient sur son admiration pour le moine bouddhiste avec qui il partage la plume : "Avec Matthieu Ricard, j’ai eu beaucoup de plaisir à partager, échanger et surtout à rire avec ces histoires de sagesse. A être inspiré par quelqu’un qui est engagé sur un chemin de générosité et de sagesse sans se prendre au sérieux, qui nous montre que bien souvent nous sommes enfermés dans une seule manière d’être face à la difficulté, alors qu’il y a toujours 1000 regards possibles. 1000 regards qui nous rendent plus créatifs et plus ouverts à la vie".

La sagesse impertinente de Nasredin

Lire, écouter, regarder. L’ouvrage des aventures de Nasredin comprend à la fois divers dessins et explications pour illustrer et décortiquer ces récits humoristiques, mais aussi un CD pour écouter ces histoires que le psychologue conte de sa voix apaisante et dont il nous fait part de l’une d’entre elles dans Le 6-8 :

"Un jour Nasredin rentre dans la grande rue du village, chevauchant son âne, le corps tourné vers l’arrière de l’animal. A la vue du spectacle insolite, les villageois se rassemblent, les enfants le suivent, tout le monde se met à rire. A un moment, quelqu’un l’interpelle : "Nasredin, ne vois-tu pas que tu montes ton âne à l’envers ? Et Nasredin de le dévisager et de lui répondre : "Mais qu’est-ce qui te dit que c’est moi et pas mon âne qui est à l’envers ?", avant de conclure sur une citation d’Epictète :


Ce ne sont pas les choses qui troublent le cœur des hommes, c’est le jugement que nous portons sur les choses
 

Ces petites histoires de sagesse de Nasredin ont le pouvoir de nous plonger dans une réflexion. Et d’en faire un transfert sur notre propre vie, sur ce qui nous arrive, relate Delphine Simon.

"Elles ont pour vertu de nous permettre de prendre du recul et de ne pas trop nous prendre au sérieux. Elles nous invitent à rire de nos petits et grands travers, de résister à la bêtise, à la nôtre d’abord. Et puis, elles nous permettent de continuer à poser des questions, là où nous aurions peut-être tendance à nous enfermer derrière des certitudes. Au fond, elles ouvrent les cœurs, désembuent les cerveaux et éclairent les esprits", explique Ilios Kotsou.

Qu’aimez-vous chez les Belges ?

Confronté lui aussi à la question "Qu’aimez-vous chez les Belges ?", régulièrement posée dans le cadre de la chronique Made in Belgium, il répond :

"Au cours de mes différents voyages tout autour de la planète, j’ai rencontré de très nombreuses personnes. Je me suis rendu compte qu’un trait de caractère qui me plaît particulièrement, c’est l’humour.

Je le retrouve en Belgique, cette forme d’humour décalé, un peu surréaliste, au 3e degré. Cet humour, au fond, qu’est celui des histoires de Nasredin.

Un humour espiègle, irrévérencieux qui nous dit que notre passage sur cette terre, sera peut-être toujours trop court, mais que nous pouvons le rendre plus joyeux, plus léger pour nous, pour les autres", conclut-il sur ces belles paroles.

Bercés par ces histoires et la voix d’Ilios Kotsou ? Rendez-vous sur la page Facebook Emergences sur laquelle le psychologue dispense régulièrement de méditations gratuites.

Retrouvez Delphine Simon pour plus d’histoires noir-jaune-rouges, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur La Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK