Le 6-8

Plus d'infos

Quels sont les métiers en pénurie à Bruxelles et en Wallonie ?

Actiris et Le Forem ont publié récemment leur liste annuelle des métiers en pénurie. Jan Gatz, porte-parole d'Actiris évoque ceux-ci et le marché de l'emploi au temps du covid-19 dans Le 6-8.

Les listes annuelles des métiers en pénurie d'Actiris et du Forem servent toujours de liste d'inspiration aux (futurs) travailleurs et demandeurs d'emplois. "Ce sont des métiers qui recrutent plus que la moyenne. C'est-à-dire qu'on ne trouve pas assez de candidats qualifiés pour ces métiers" indique Jan Gatz.

L'idée de vous lancer dans les études ou formations pour ces métiers en pénurie est évidemment très bonne puisque les chances de trouver un emploi dans ces métiers et ces secteurs augmentent considérablement.

La liste comporte 112 métiers concernés à Bruxelles et 125 en Wallonie mais on note peu de différences entre les deux régions. Cette similarité s'explique par un fait : "La grande majorité des métiers en pénurie est structurelle : ce sont par exemple les enseignants, les infirmiers, les ingénieurs"

Ces métiers deviendront de plus en plus importants dans les années à venir, tant l'enseignement que l'informatique, mais aussi le secteur des soins, un secteur qui a été mis à l'honneur tout au long de la crise sanitaire dans laquelle nous nous trouvons.

Le Covid-19 aura un impact... à court terme

Il est à noté que l'analyse a été faite pour l'année 2019 par les spécialistes et conseillers internes d'Actiris et du Forem et des secteurs d'activité. "Entre-temps, la crise sanitaire est passée par là" nuance le porte-parole d'Actiris.

"Sur le court terme, il y aura très certainement un impact. Dans les métiers de l'HoReCa c'est probable par exemple" estime-t-il.

Par contre, sur le long terme : la grande majorité restent des pénuries structurelles, où on ne trouve pas assez de candidats qualifiés. "Pensons aux électromécaniciens par exemple. On a moins d'un candidat pour dix offres d'emploi en Wallonie. Là la pénurie est grande et le métier figure sur la liste depuis 20 ans déjà".

Cette pénurie s'explique entre autres parce que la perception du métier et les conditions de travail peuvent parfois dissuader. C'est le cas pour la construction, mais aussi pour l'enseignement et les soins, deux secteurs qui ont été mis à l'honneur durant la crise du covid-19 note Actiris.

Suivre ses rêves ou choisir un métier en pénurie ?

Le conseil à suivre, c'est de trouver une combinaison entre un métier qui à la fois correspond à votre rêve et à vos envies - car si vous êtes plus motivé, vous aurez plus de chance de réussir vos études - mais qui est fortement sollicité sur le marché.

"Il ne faut pas à tout prix choisir un métier en pénurie, mais c'est quand même une bonne idée. C'est pour cette raison que la liste est publiée, pour donner une idée à ceux qui hésitent le plus" déclare Jan Gatz.

"Ce ne sont pas les seuls métiers intéressants, évidemment. Mais ce sont des métiers où on recrute et où on continuera à recruter" conclut-t-il.

Pour plus d’informations : rendez-vous sur les sites d'Actiris et du Forem pour consulter la liste ! On trouve notamment les métiers suivants : analyste financier, architecte, boulanger, carreleur, chauffeur d'autocar et de poids lourd, chef de chantier, comptable, couvreur, cuisinier, développeur, électromécanicien, infirmier en soins généraux ou spécialisés, maçon, médecin généraliste, menuisier, pharmacien ou encore soudeur.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK