Le 6-8

Plus d'infos

Quel est le danger des chenilles processionnaires pour nos animaux de compagnie ?

Au sein de nos jardins, les chenilles processionnaires (ou chenille du pin) représentent un danger pour notre santé comme pour celle de nos animaux. Voici comment reconnaître les symptômes d’une contamination et comment se débarrasser de ce fléau avec Bénédicte Flament, vétérinaire référente du 6-8 sur VivaCité.

Les chenilles processionnaires sont particulièrement dangereuses à cause de leurs poils urticants qui provoquent des réactions relativement violentes, autant chez les humains que chez nos animaux de compagnie.

Si nous savons que nous devons les éviter, pour nos compagnons à quatre pattes c’est une autre histoire… Comme pour tout type d’insectes, quand nos chiens ou chats voient ces petites bêtes qui se déplacent au sol, cela attire leur curiosité et ils ont envie de jouer avec. Ils vont soit y toucher avec leurs pattes ou, pire, essayer de goûter : attention danger !


► A lire aussi : Mon animal de compagnie s’est fait piquer par une guêpe, que faire ?


Véritable fléau, les chenilles processionnaires se trouvent jusque dans nos propres jardins puisqu’elles colonisent des arbres communs tels que les chênes ou les cèdres.

Comment reconnaître les signes d’une contamination chez mon animal ?

3 images
© Getty Images

Si votre animal est concerné, vous le verrez assez rapidement car il aura un vrai changement de comportement. Voici les signes, parfois très violents, que l’on observe chez l’animal qui a été en contact avec une de ces chenilles :

  • gonflements
  • plaque rouge au niveau de la peau
  • démangeaisons
  • forte salivation
  • vomissements
  • diarrhée

Des symptômes assez graves qui se soldent par une visite d’urgence chez le vétérinaire, car des traitements sont à mettre en place : antibiotiques, anti-inflammatoires, antihistaminiques. Il est rare que l’animal puisse par lui-même et par ses propres défenses naturelles apaiser la situation.

Attention au nid !

Le danger guète que la chenille soit morte ou vivante, même un nid vide peut être problématique. En effet, il se peut qu’il reste des poils urticants accrochés dans sa structure.

Il faut donc s’attaquer non seulement aux chenilles vivantes mais aussi éradiquer les nids si vous en trouvez dans votre jardin ou dans les espaces où vous promenez l’animal.

Comment repérer et se débarrasser d’un nid ?

3 images
© Getty Images
© Getty Images

Le nid de chenilles processionnaires est une petite structure faite de petits filaments qui ressemblent à du coton. Il se trouve généralement au niveau du sol, dans des racines, des herbes…

La seule manière d’en venir à bout est en le brûlant, tout en vous protégeant à l’aide de gants, masque et lunettes en cas de projection dans le visage. Notez que ces chenilles ne deviennent pas des papillons et qu'elles sont potentiellement dangereuses pour notre santé.

Si vous êtes vous-même contaminé, ne grattez surtout pas la zone au risque de rependre les poils à divers endroits.

Retrouvez les conseils de Bénédicte Flament et bien d’autres chroniques dans Le 6-8, à suivre tous les jours de la semaine de 6h à 8h sur La Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK