Le 6-8

Plus d'infos

Quel budget prévoir pour investir dans un poulailler ?

Quel budget prévoir pour investir dans un poulailler ?
2 images
Quel budget prévoir pour investir dans un poulailler ? - © Tous droits réservés

Alors que les œufs ont été touchés par le scandale du fipronil, leur prix a augmenté de plus de 10% entre septembre et octobre.

Est-ce le moment d’investir dans un poulailler? Que faut-il prévoir ?

Les conseils de Caroline Sury, journaliste à L'Echo, c'était ce matin dans le 6/8 sur la Une Télé.

Pratiquement, à quoi faut-il penser ?

Un bon poulailler

Les poules supportent le froid mais pas l’humidité. Un bon poulailler doit être construit avec des planches d’au moins 1 cm d’épaisseur.

Les poulaillers que l'on trouve dans les magasins de jardinage (dès 150€) n'ont pas toujours cette caractéristique. 

Il est donc préférable d'aller chez un professionnel, même si le budget est plus élevé. Environ 200€. Plus 25€ pour la mangeoire et l'abreuvoir.

Un système de sécurité 

La base, c'est une bonne fixation du poulailler sur dalle et une grillage enterré à au moins 30 cm pour la volière.
On peut investir dans une porte sécurisée. Mais ça coûte cher : 150-200 euros. Sinon, il existe des appareils à ultrasons à 50 euors qui flashent en cas d'intrusion d'un renard ou d'un rongeur.
Des Poules

On peut trouver des poules en animalerie ou magasin de jardinage à 5 euros. Elles jeunes, non vaccinées et ne vont pas pondre avant quelques mois.

En élevage, il faut compter 15 euros pour une poule vaccinée.

La différence ? La poule industrielle aura une ponte intense pendant un an (250 œufs entre 5 et 18 mois) puis une ponte irrégulière.

La poule de race pondra 100 à 150 œufs par an en ponte régulière de 3 à 6 ans.
Du grain 

Une poule n'est pas une poubelle de table ! Elle peut aider à terminer les restes, mais elle n’avalera pas tout et n’importe quoi.

La base de l’alimentation des poules, c’est le grain... 100 à 200 gr/jour/poule. C’est leur "steak/frites" tandis que les épluchures, les déchets organiques sont leur "petit dessert".

Y a-t-il une législation à respecter ?

Pour moins de 30 poules, il n'est pas nécessaire d'introduire de demande ou de déclaration auprès de votre commune.

Pour les coqs, cela dépend des communes. Ils sont interdits dans certaines communes. 

Nourriture/Soins/Espace vital... Il faut bien-sûr respecter les règles en matière de bien-être animal.

Donc, on n'élève pas des poules sur une terrasse car elles ont besoin d’un espace où gratter la terre et d’une surface conséquente.

Elles ont besoin d’un poulailler (surface couverte abritée), d’un perchoir, d’un pondoir et d’un parcours extérieur.

Il faut aussi bien suivre la réglementation en matière de superficie : 2 à 4 poules par m² maximum. 

Quel est le rendement ?

Une poule pond entre 100 et 250 œufs par an (selon sa race), voire 280 œufs pour les pondeuses les plus actives.

Si on a 4 poules, ça fait environ 12 œufs par semaine. Assez pour un ménage de 4 personnes. Pour une économie annuelle par rapport au prix en supermarché 250 euros.

Or, l'investissement de départ est de 300 euros... Il faudra quelques années pour commencer à être rentable.

Autre budget à prendre en compte : la nourriture. 4 euros/mois (200€/an).

Conclusion : le gain financier est minime.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK