Le 6-8

Plus d'infos

Que valent les burgers végétariens dans la grande distribution, selon Carlo De Pascale ?

Les alternatives à la viande se font de plus en plus nombreuses, tout comme les différents régimes alimentaires que l’on peut désormais distinguer. Pour Le 6-8, Carlo De Pascale a fait le tour du rayon et nous donne son verdict.

Végétarisme, véganisme, végétalisme ou encore flexitarisme : les tendances alimentaires sont aussi diverses que variées. C’est ce que remarquait notamment Ann Vandenplas dans sa chronique "C’était mieux avant ?" consacrée au sujet.

Aujourd’hui, après avoir parcouru les traditions culinaires à l’occasion du Mardi gras, Carlo De Pascale a décidé de se pencher sur la question suivante : que valent les burgers végétariens dans la grande distribution ? "Le rayon est de plus en plus grand", remarque Carlo, "et le côté très malin de la grande distribution et des industriels, c’est d’avoir mis ça au rayon viande : donc la viande sans viande, au rayon viande".

Le tour du marché de Carlo

  • Beyond Meat

"C’est le plus visible", note Carlo. Le chroniqueur se dit même impressionné par la texture de cette alternative : "C’est assez bluffant à la dégustation parce que les grains de viande, se comportent en bouche comme les grains de haché, bien saisis, c’est-à-dire qu’il y a une résistance, il y a de la "mâche" comme disent les experts culinaires", explique-t-il.

Il prévient tout de même que la liste des ingrédients fait cependant moins rêver : "On est dans le domaine des produits hypertransformés, c’est du végétal avec des guillemets". Essentiellement à base d’eau et de farine de pois, les produits Beyond Meat se révèlent être plus également plus coûteux : "On est à 20€ du kilo, ce qui est beaucoup plus cher que le haché de viande", souligne-t-il.

  • Greenway

Le produit belge du rayon. "Si on regarde les ingrédients, idem, c’est de l’eau de la farine de pois, des oignons fris, de la graisse de noix de coco, des huiles végétales et des fibres alimentaires", énumère Carlo.

Les fibres alimentaires sont présentes dans le produit pour donner de la texture et de l’épaisseur, rappelle-t-il : "C’est du bambou. Des trucs qu’on ne mangerait jamais dans la vraie vie. Rien de méchant, c’est énormément de transformations", répète-t-il.

 

  • Garden Gourmet

Le chroniqueur culinaire arrive ensuite à la gamme Garden Gourmet proposée par Nestlé et remarque une nette différence en matière de texture, notamment dans sa version hachée : "Si tu prends le Garden Gourmet en main, cet aspect "morceau" disparaît, c’est une texture très fine. C’est donc purement visuel et très malin de leur part de nous rapprocher du monde de la viande".

En pleine offensive avec le Garden Gourmet, Nestlé se met au vert, avec le mois sans viande qui se profile. "Chacun jugera comme il veut, mais ils communiquent beaucoup par rapport à la "verdeur" de leur entreprise", conclut Carlo.

Et le goût dans tout ça ?

Après les traditionnels tofus ou tempeh, alternatives déjà bien connues, faut-il goûter à ces nouveaux produits ?

En ce qui concerne le Beyond Meat, Carlo se dit séduit à la cuisson : "Au niveau du saisi, on se demande comment ils font. En plus ça rôtit et ça fait une pellicule un peu croustillante, mais en fait, c’est uniquement de l’arôme de fumée. Après, lorsqu’on mange, on comprend très vite, que c’est très assaisonné".


►►► À lire aussi : Recette de Candice : Brick de porc aux cacahuètes et au sésame, chou rouge caramélisé


Pour le Greenway, le chroniqueur arrive au même constat : "Il est plus farineux ici. Vous n’allez pas prendre ça pour de la viande. Mais c’est bon, c’est une galette et c’est très assaisonné et c’est la conclusion que j’ai face à ces produits".

Carlo finira par tout de même reconnaître qu’il s’agit là d’un produit éducatif, permettant de varier son alimentation. Il tiendra tout de même à rappeler que les pois chiches ou encore les lentilles, sont également des alternatives en protéines végétales, moins transformées. "On peut tout à fait parler de substitut à la viande, mais j’ajouterais, substitut très transformé à la viande", conclut-il.

Retrouvez Carlo De Pascale pour plus de conseils culinaires, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur la Une, ainsi que les recettes de Candice Kother dans En Cuisine tous les samedis de 8h30 à 10h30 sur VivaCité.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK