Le 6-8

Plus d'infos

Pour que vos enfants restent en forme, pratiquez le sport en famille!

Ce 23 janvier dans "Le 6-8", Gilles Goetghebuer, le chroniqueur sports vous invite à pratiquer du sport avec vos enfants... car l'activité physique ou non des parents influe sur celle des enfants.

Il annonce que des études ont récemment livré divers paramètres déterminant pourquoi on est sportif ou pourquoi on ne l'est pas. Parmi ceux-ci, on retrouve les transports, le lieu d'habitation, la disponibilité des parents et les revenus.

Mais le facteur le plus déterminant est tout autre selon le chroniqueur, il s'agit de l'activité des parents : "les parents sportifs font des enfants sportifs et inversement" résume-t-il.

Gilles Goetghebuer préconise donc une motivation des parents pour que les enfants pratiquent une activité physique régulière afin de rester en bonne santé :

Si on veut faire en sorte que les enfants soient plus actifs, il faut montrer l'exemple.

Quelques initiatives à suivre

Il donne ainsi diverses idées pour pratiquer le sport ensemble, pour une motivation mutuelle et reprendre goût au sport pour ceux qui n'en pratiqueraient plus. "C'est ce qu'a très bien compris l'Adeps car depuis peu ils font des stages familiaux. Il y a les parents d'un côté, les enfants de l'autre. Ils font cela à Chiny, Engreux, Péronne, Louvain-la-Neuve" liste-t-il.

Gilles pointe aussi une autre initiative qui se déroule en cette fin janvier à Visé "La Zatopek en famille", "une course où là encore on s'adresse à toute la famille. Il y a une de 6 km et de 10 km, il y aura une garderie, une course à vélo, etc."

Il est néanmoins utile que vos enfants gardent à tout prix leur activité sportive, qu'ils pratiquent un sport individuel ou collectif. Mais si vous allez généralement voir votre enfant jouer son match, Gilles vous propose l'idée suivante : pourquoi ne pas plutôt vous-même pratiquer un sport en parallèle au même moment ?

Un facteur génétique ?

Un conseil donc pour que votre enfant se conditionne au sport d'après Gilles Goetghebuer : il doit commencer très tôt : "dès le début de la vie. Quand un bébé vient au monde, il n'a pas une conscience nette de son corps. Pour qu'il prenne conscience de ses bras et de ses jambes, il faut le masser, le porter, le manipuler, jouer avec lui" affirme-t-il.

Il prévient donc : "les enfants ont vraiment besoin de jeux, il faut s'en occuper !"

La question que l'on se pose souvent est celle d'un éventuel facteur génétique qui induirait qu'une personne est plus sportive qu'un autre. Gilles rassure tout de suite : "il n'y a pas de gènes de sportifs et de gènes pas sportifs. On a tous envie de bouger, mais cela dépend du génome, donc du papa et de la maman". Il y aurait donc un aspect génétique dans les familles mais il suffirait d'un intérêt et d'une pratique régulière des parents avant la naissance pour en faire profiter les enfants. Cela se joue donc en fonction des sensibilités comme c'est le cas pour la culture par exemple : si vous aimez la musique et jouez d'un instrument, il y a des chances pour que votre enfant ressente un tel besoin étant petit.