Le 6-8

Plus d'infos

"Pole Dance" : la bande dessinée qui va à l'encontre de tous les clichés et des préjugés

Mathieu Van Overstraeten a présenté dans Le 6-8 ce lundi matin une bande dessinée sur un sujet qui devrait vraiment plaire à certaines lectrices, car c’est un beau récit sur l’acceptation de soi à travers le prisme du sport. 

“Pole Dance – Ma vie en équilibre” aux éditions Glénat

Il est rare et étonnant de trouver une bande dessinée sur le Pole Dance et pourtant c’est un sport qui compte de plus en plus d'adeptes et qui devient un phénomène de société, ça vaut donc certainement la peine de s’y intéresser. Mathieu Van Overstraeten l'attention que ceux qui espèrent retrouver dans cette bande dessinée le côté sensuel des clubs de strip-tease, un peu comme Jennifer Lopez dans le film " Queens " (" Hustlers " en anglais), risquent d’être déçus.

La BD " Pole Dance – Ma vie en équilibre " s’intéresse en effet au pole dance en tant que sport, mais aussi et surtout en tant que moyen de s'accepter, de prendre de l'assurance et de trouver un épanouissement personnel.

Mais surtout, il va lui permettre de prendre confiance en elle

Une jeune graphiste qui est mal dans sa peau

La bande dessinée raconte l’histoire de Laetitia, 25 ans qui travaille déjà, mais comme elle est toute petite et toute frêle, elle se voit toujours comme une fille de 15 ans.  Elle a aussi très souvent mal au ventre à cause du stress. Elle en parle à sa meilleure copine, Colette, qui lui propose de faire davantage de sport pour essayer de se sentir mieux. Elle lui conseille la natation, l'athlétisme, l'équitation, le parachutisme, le BMX même, mais aucun sport ne tente Laetitia… jusqu’à ce que Colette lui parle de pole dance

Séduite par cette activité fascinante dans laquelle les danseuses semblent très sûres d’elles et parviennent à se mettre dans des positions incroyables autour d’une barre en métal, Laetitia décide de s’inscrire à un cours

Au début, elle croit qu’elle ne va jamais y arriver, surtout quand elle voit ce que les autres danseuses arrivent à faire, mais progressivement, le Pole Dance va devenir pour elle une véritable passion et même presque une drogue

"Clairement, l’objectif de cette Bande Desinée est d’aller à l’encontre des clichés et des préjugés qui demeurent autour du pole dance.D’ailleurs, quand Laetitia annonce à sa mère qu’elle s’est mise au pole dance, celle-ci crie au scandale en croyant que sa fille est devenue strip-teaseuse !" ajoute Mathieu  notre chroniqueur.

Très girly et très contemporain

"L’objectif de cette BD est d’aller à l’encontre des clichés et des préjugés qui demeurent autour du pole dance" ajoute Mathieu. "Quand Laetitia annonce à sa mère qu’elle s’est mise au pole dance, celle-ci crie au scandale en croyant que sa fille est devenue strip-teaseuse ! Notre chroniqueur explique que l'on sent clairement la volonté de Juliette Taka de déconstruire ces clichés : dans la BD, elle intègre notamment des fiches techniques entre chaque chapitre pour expliquer en détail chaque figure du pole dance

Elle donne même des conseils pratiques sur les vêtements à porter ou sur les bons produits hydratants à appliquer. C’est très détaillé ! On sent que Juliette Taka est passionnée par la narration graphique et la vulgarisation scientifique." Le style graphique de cette bande dessinée est à la fois très girly et très contemporain: il fait penser aux BD de Margaux Motin ou Mathou." note encore Mathieu Van Overstraeten. 

 

On peut donc dire que c’est une sorte de manuel de coaching pour se sentir mieux

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK