Le 6-8

Plus d'infos

Pierre Rapsat : son album "Dazibao" ressort remasterisé à Abbey Road, avec des inédits !

C’est un petit événement en ce mois de mai : le dernier album de Pierre Rapsat, Dazibao, paru un an avant son décès, célèbre ses 20 ans et s’offre ainsi le luxe d’une remasterisation dans le studio mythique londonien.

Il n’y a pas que l’album Sticky Fingers des Rolling Stones qui fête un bel anniversaire en 2021, l’album Dazibao du rockeur et chanteur belge Pierre Rapsat, disparu en 2002 à 54 ans, est réédité dans une nouvelle version.

L’album des tubes

Dernier album mais souvent considéré comme le plus accompli par les fans, Dazibao contient de nombreux tubes de Pierre Rapsat comme Les rêves sont en nous ou Ensemble.

"C’était le sommet de la carrière de Pierre Rapsat" constate Bruno Tummers.

►►► À lire aussi : Tom Jones sort son 40e album à 80 ans, Eddy de Pretto poursuit sur la voie du rap sensible


Le nom de l’album provenait des journaux chinois. "En Chine on affiche le journal sur les murs et les gens viennent les lire. Il est évident que si on faisait cela chez nous on ne lirait pas la même chose parce qu’en Chine on ne peut pas afficher n’importe quoi alors j’ai imaginé qu’ici on affichait nos humeurs, nos espoirs, nos colères, nos moments de détresse et de bonheur. Je me suis dit que les chansons pouvaient être un peu comme des Dazibao", expliquait l’auteur-compositeur-interprète verviétois dans Conviviale poursuite de Philippe Longtain.

On se rappelle aussi d’autres titres phares comme Adeu ou Jardin secret.

Une remasterisation avec reprises et titres inédits

Dazibao est réalisé par une équipe de musiciens emmenée par le musicien liégeois Didier Dessers. Il avait déjà travaillé avec Pierre Rapsat sur le précédent album, Volte-Face, mais "qui n’avait pas franchement cartonné" souligne Bruno Tummers qui relève l’élément qui a fait la différence sur Dazibao, l’ajout de "la magnifique section de cordes".

Pour célébrer les 20 ans de cet album, les plages sont encore magnifiées par une remasterisation au mythique studio Abbey Road de Londres, dans lequel ont enregistré les Beatles. "C’est un joli clin d’œil" à l’artiste belge qui était fan du groupe. En bonus s’ajoutent quelques titres inédits, qu’il a "eu le temps d’enregistrer juste avant sa disparition" et des reprises de ses chansons par d’autres artistes dont Maurane qui revisitait Jardin secret aux Francofolies de Spa lors d’un concert hommage.

"Il était question, au moment de cet album qui cartonnait en Belgique, que Pierre Rapsat, fasse la première partie de Maurane à l’Olympia. Peut-être que si cela s’était fait il aurait pu enfin percer en France" dévoile enfin le chroniqueur. On ne le saura malheureusement jamais mais l’artiste restera dans tous les rêves encore plus longtemps avec cette réédition de Dazibao.

2 images
© T4A

Retrouvez l’actualité musicale avec Bruno Tummers, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur La Une et sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK