Le 6-8

Plus d'infos

Ouvrez la cage aux oiseaux : quelles dispositions prendre pour en accueillir ?

La vétérinaire Bénédicte Flament vole au secours des personnes s’interrogeant sur l’adoption d’un oiseau dans Le 6-8. Quelle cage, quelle hygiène ? Vous saurez tout pour installer le meilleur nid douillet à votre volatile.

Si les chats et les chiens sont majoritaires dans les familles s’entourant d’animaux domestiques, les oiseaux captent aussi l’intérêt de diverses familles estime Bénédicte Flament, car "il ne prend pas énormément de place et en termes de budget est relativement abordable".

De manière générale, les animaux de compagnie quels qu’ils soient doivent pouvoir s’épanouir dans le nouvel environnement que vous leur offrez. Si les chats ont par exemple besoin d’un arbre à chats pour développer leurs sens, les oiseaux aussi requièrent des installations pour garantir leur bien-être.

3 images
© Getty Images

La grandeur de la cage et son emplacement

Accueillir un oiseau "oblige à l’achat d’une cage car c’est l’espace privilégié par l’oiseau" indique avant tout la vétérinaire. La grandeur cage se détermine selon la taille et le nombre d’oiseaux adoptés. Elle doit donc cependant convenir au type d’oiseau que vous choisissez. Une petite cage conviendra pour un canari alors qu’un perroquet doit bénéficier d’une cage plus volumineuse.

Deuxième règle à observer, celle de la disposition car il existe des "contraintes à respecter pour que l’oiseau se sente bien dans sa cage et qu’il ne rencontre pas de problématique notamment au niveau de la température et de l’hygrométrie".

Un oiseau est un animal assez fragile, il faut donc tenir en compte plusieurs critères sur la pose de la cage pour garantir son bon équilibre :

  • Poser la cage en hauteur et pas par terre
  • Hors d’une source de chaleur et éloignée d’une fenêtre, pour dans les deux cas, éviter la variation brusque de température. Celle-ci doit être constante
  • La cage doit toutefois être proche de sources lumineuses, sans compter la fenêtre donc
  • La pièce dans laquelle se trouve la cage doit recevoir une aération correcte
  • L’oiseau "ne supporte pas la solitude", il doit pouvoir profiter de votre présence sans toutefois subir des bruits excessifs.
3 images
© Getty Images/EyeEm

Aménager la cage

Si l’idée d’enfermer votre oiseau dans une cage vous inquiète pour sa liberté et son bonheur, Bénédicte Flament signale que les oiseaux domestiques que vous adoptez dans une animalerie "n’ont pas été capturés dans la nature et n’ont donc jamais connu la vie à l’état sauvage". Cela a pour conséquence que "si on tentait de les remettre en liberté, ils auraient même besoin d’une période d’adaptation parce qu’ils ne sont pas habitués à se nourrir seuls" ajoute la vétérinaire.


►►► À lire aussi : Quels sont les gestes de premiers secours à adopter pour nos chiens et chats ?


Les oiseaux doivent par contre profiter de petits aménagements dans leur cage :

  • Des perchoirs car même en cage, il a besoin de se déplacer.
  • Des jouets
  • Un nid, un objet important pour préserver "l’instinct de faire son nid". Fournissez-lui le support du nid et déposez le matériel dans le bas de la cage : des brindilles, du foin ou des fils de chanvre
  • Des mangeoires et des abreuvoirs
  • Une petite baignoire

L’hygiène de la cage

Une fois la cage installée correctement, vous devrez surveiller la bonne hygiène de celle-ci pour éviter que l’oiseau soit infecté de bactéries ou autres parasites.

Cela passe déjà par le type de mangeoire ou d’abreuvoir que vous choisissez. Ceux-ci peuvent être d’origine naturelle, faits en bois. Dans ce cas, le bec et les griffes de l’oiseau sont usés par ce matériau. C’est l’idéal mais le bois étant poreux, ce type d’installation est plus difficile à entretenir prévient Bénédicte Flament. Vous devrez donc laver, désinfecter et renouveler plus souvent ces supports.

À l’inverse, le plastique aura une longévité plus grande mais vous obligera à être plus régulier dans le lavage et la désinfection.

En plus de cette aide hygiénique humaine, l’oiseau a besoin d’une baignoire avec de l’eau tiède pour pouvoir s’entretenir lui-même également. Ce n’est donc pas l’animal qu’il vous faut laver mais bien sa cage. Bénédicte conseille d’ailleurs d’opter pour une cage avec un fond amovible pour pouvoir le laver facilement avec de l’eau de vaisselle, une fois par jour. Vous devez changer l’eau du bain et de la boisson de votre oiseau 2 à 3 fois par semaine.

Si cet investissement vous semble fastidieux, n’oubliez pas que vous pouvez aussi observer les oiseaux de votre jardin, avec notamment des mangeoires connectées.

Retrouvez les conseils vétérinaires de Bénédicte Flament et bien d’autres chroniques tous les jours de la semaine dans Le 6-8 sur la Une.

3 images
© Getty Images/iStockphoto
Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK