Le 6-8

Plus d'infos

On voyage en BD avec "Amazonie" et "Stella"

Mathieu Van Overstraeten vous fait une fois de plus voyager à travers la bande dessinée avec deux nouvelles BD dans Le 6-8 : Amazonie et Stella.

Après avoir notamment parlé des bandes dessinées, L'instant d'après et Géante, le chroniqueur BD vous invite à lire deux autres BD qui vous feront voyager, cette fois dans un récit fantastique et de science-fiction.

Une aventure au goût de science-fiction

Amazonie est un récit d'aventure au sens propre du terme affirme Mathieu Van Overstraeten. "C'est un mélange d'espionnage, de fantastique, de science-fiction. Il y a des flash-backs, des rebondissements et dans cet épisode-ci on croise à la fois des nazis en fuite, des indiens pas très accueillants, des amoureux de Bram Stocker l'auteur de Dracula et même une étrange créature avec un énorme front qui ressemble à un extra-terrestre" résume-t-il.

Amazonie est déjà le cinquième et dernier épisode de cette histoire. Ce tome résout toute l'intrigue qui s'est tissée au fur et à mesure des numéros : "On va découvrir d'où vient cette étrange créature qu'on suit depuis le premier épisode et qui est capable de soulever des objets ou d'y mettre le feu rien que par la force de la pensée".

On suit encore Katie Austin, l'héroïne de l'histoire, "qui a été envoyée en mission par les services secrets britanniques pour essayer de comprendre d'où vient cet étrange créature. Dans cet épisode, elle va enfin retrouver ce fameux sous-marin allemand qui s'est échoué au beau milieu de la forêt amazonienne". Il est important pour elle de retrouver ce sous-marin car la créature en est sortie et il contient une cargaison d'or.

Une BD signée Leo

L'héroïne n'est pas étrangère aux amateurs de 9ème art car "on la suit depuis 2001" précise Mathieu Van Overstraeten. On la retrouvait dans Kenya et Namibia avant Amazonie. Ce dernier est un peu la troisième saison de la série. On devrait d'ailleurs retrouver l'intégrale avec les 5 tomes comme cela a été le cas pour les cycles Kenya et Namibia.

Au niveau du dessin, on peut remarquer que le lettrage du titre est le même que Les Mondes d'Aldébaran, "une saga de science fiction qui a connu un succès énorme". Celui-ci n'est pas anodin puisque toutes ces séries proviennent du scénariste et dessinateur brésilien de 75 ans Leo"un des plus formidables raconteurs d'histoire de la bande dessinée actuelle" selon le chroniqueur. Il développe : "Il maîtrise à fond les rebondissements. On s'attache à ses personnages et notamment ses héroïnes puisqu'en général les personnages principaux de ses BD sont des femmes. C'est vraiment addictif, on a toujours envie de connaitre la suite".

Pour Amazonie, il s'assiste toutefois d'un co-scénariste et d'un dessinateur et une suite aux Mondes d'Aldébaran sort en septembre avec Retour d'Aldébaran tout comme le tome 2 de Mutations en juin, une autre BD signée Leo.

Il est également probable de voir une saison 4 de Kenya selon Mathieu.

Une héroïne de roman qui apparaît en vrai

Stella est une bande dessinée fantastique dont "la couverture est très réussie" note Mathieu Van Overstraeten.

Stella est le nom de l'héroïne de cette histoire. Mais elle n'est pas humaine. Le chroniqueur raconte : "C'est une héroïne créée par un écrivain, Taylor Davis, qui a eu beaucoup de succès au début de sa carrière mais qui désormais écrit surtout pour le plaisir. Il a pris beaucoup de plaisir à écrire son nouveau roman, qui raconte l'histoire d'une jeune femme dans les années 50 qui se prénomme Stella. Mais un jour, après qu'il ait tapé le mot fin sur son ordinateur, tout à coup, Stella apparaît devant lui".

Stella va toutefois connaître des ennuis en apparaissant dans le monde actuel car "non seulement elle n'a jamais vécu dans le monde réel et en plus elle vient d'une autre époque sans compter que dans notre société actuelle, elle n'a pas de papiers. Elle ne va donc pas tarder à avoir des ennuis".

Entre délicatesse et fantastique

Outre le récit, Mathieu loue aussi la qualité des dessins, qu'il juge "très sensibles, très élégants, à l’image de sa magnifique robe".

Stella est signé par Cyril Bonin, un auteur pas inconnu puisqu'il a notamment signé "une adaptation très réussie du roman La délicatesse, de David Frankinos, avec Audrey Tautou et François Damiens".

Il a également "marqué les esprits" avec la bande dessinée Amorostasia, "une BD sensible et fantastique" rappelle le chroniqueur.

Selon lui, il cette BD plaira à ceux qui aiment les récits délicats et intimistes. Il analyse : "C'est à la rencontre entre l'intimiste et le fantastique. Cela plaira à ceux qui aiment les beaux dessins et aussi les récits un peu métaphysiques puisqu'il s'interroge aussi sur le processus de création". Il conseille vivement cette lecture : "C'est une BD étonnante, qui va dans les directions attendues, mais qui est vraiment très réussie".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK