Le 6-8

Plus d'infos

Maquilleuse pour la télévision : découvrez l'importance et les difficultés de ce métier à la RTBF

Bénédicte Duval, éditrice de Inside, vous dévoile le rôle et l'importance d'un métier de l'ombre des plateaux de télévision dans Le 6-8 : la maquilleuse.

Inside, c'est votre magazine d'informations sur l'envers du décor de la rédaction et des émissions de la RTBF et qui questionne sur le traitement de l'information.

Bénédicte Duval, l'éditrice, tourne les projecteurs sur un métier bien spécifique des plateaux télé et qui est en plus à l'arrêt dans les médias du service public pour éviter la transmission du coronavirus, celui de maquilleuse. Celles-ci conseillent nos animateurs et chroniqueurs à distance en attendant de pouvoir reprendre leur profession de contact.

2 images
© Jérôme Lambot

Maquilleuses et psychologues à la fois

Les journalistes, animateurs et invités qui s'apprêtent à passer à l'antenne en télévision doivent normalement passer entre les mains des maquilleuses. Najat Agourram et Laurence Bosson, maquilleuses à la RTBF expliquent l'importance de ce passage : "Il faut mettre des lumières, des ombres, un peu sculpter le visage selon le physique, les cheveux, les vêtements, on doit adapter les couleurs".

"Sans elles on ne serait pas très beau et un peu pâle" confie Bénédicte Duval. Leur rôle ne s'arrête cependant pas à l'esthétique estime l'éditrice : il faut des qualités de psychologues pour déstresser les personnes nerveuses avant leur direct ou leur enregistrement face caméra. "Il faut pouvoir écouter les gens, les rassurer, parce qu'ils sont parfois stressés ou énervés" estime Laurence. "Les gens en général on les met à l'aise donc ils se livrent assez facilement, on se fait beaucoup d'amis en tant que maquilleuse" se réjouit Najat.

"Il y a du stress, du passage avant le covid et des gens qui arrivent en retard donc il faut pouvoir gérer tout cela et être efficace, ne pas rater son maquillage surtout" observe Bénédicte.

2 images
© Jérôme Lambot

Les "caprices de stars"

Ce n'est d'ailleurs pas un secret "certaines personnalités peuvent parfois être très exigeantes" avec les maquilleuses constate Bénédicte Duval.

"Même certains journalistes, qui connaissent leur image, ont l'habitude de l'antenne : il y a des choses qu'ils ne veulent pas ou veulent à tout prix ou des choses qu'ils veulent quand même alors qu'on leur dit que ce maquillage ne leur va pas" renseigne Najat qui pointe une autre qualité dont la maquilleuse doit faire preuve : la discrétion.

Vous ne saurez donc pas qui reste un ou une mauvais(e) client(e) pour les maquilleuses. Laurence donne toutefois les noms des personnes avec qui les séances maquillage se déroulent bien : Alice on the Roof, Typh Barrow, MC Solaar ou même... le roi Philippe pour son discours royal !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK