Le 6-8

Plus d'infos

Les recruteurs scrutent votre profil sur les réseaux sociaux : soignez-le

Les réseaux sociaux jouent dorénavant un rôle prépondérant dans les candidatures pour un emploi. Nathalie Hasaerts, directrice des services aux chercheurs d’emploi chez Actiris, livre ses conseils pour se démarquer sur ces plateformes sans perdre de la valeur auprès de l'employeur.

La recherche d'un travail peut s'avérer régulièrement compliquée pour les demandeurs d'emploi. Le Forem et Actiris vous aident à vous (ré)insérer dans le marché de l'emploi en vous fournissant des conseils sur votre recherche d'emploi, diverses formations par exemple ou en listant les métiers en pénurie.

Après avoir donné des recommandations pour retrouver un emploi à 50 ans, Nathalie Hasaerts se penche sur l'un des phénomènes de société du 21ème siècle : les réseaux sociaux. Ceux-ci ne sont pas à négliger et doivent être travaillés en vue d'un futur emploi.

Un enjeu important de la recherche d'emploi

Si vous êtes sur les réseaux sociaux, soyez conscients qu'ils sont désormais un enjeu important pour votre profil de candidat à un emploi. 

Aujourd'hui un recruteur sur deux voudra compléter les informations qu'il reçoit dans un CV ou une lettre de motivation en allant sur internet.

Cette prise d'informations sur les moteurs de recherches consiste pour le recruteur, à glaner des informations plus personnelles sur le ou la candidat(e). Les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram voire des blogs sont privilégies pour avoir une idée des postulants.

"C'est pour cette raison qu'il faudra être prudent sur les traces que l'on laisse sur la toile pour que cela ne joue pas en votre défaveur pour la recherche d'emploi" prévient Nathalie Hasaerts.

Comment soigner son profil sur les réseaux sociaux

La directrice des services aux chercheurs d'emploi d'Actiris pointe les informations qu'il faut à tout prix éviter de publier sur le web au risque de faire fuir un potentiel employeur : 

  • Les photos un peu trop dénudées
  • Les photos en état d'ébriété
  • Les commentaires injurieux
  • Les critiques sur un ancien professeur ou employeur
  • Les fautes d'orthographe si le job requiert des compétences à ce niveau

Si vous ce genre d'informations personnelles qui traînent sur vos différents profils, ne vous inquiétez pas, il est possible de les cacher en partie.

"Il faut apprendre à travailler sur les paramètres de confidentialité qu'il faut pouvoir régler" souligne Nathalie Hasaerts. Parmi ces paramètres, limitez l'accès de vos informations à vos contacts privés, vos amis ou abonnés. Il vous est aussi possible d'interdire tout 'tag' de votre profil sur des photos sans votre consentement.

Recherchez votre nom de temps en temps sur le web pour voir quelles informations sur vous sont accessibles. "Et éventuellement retirez des publications ou photos même en remontant dans le passé" conseille encore Nathalie.

Mais il faut être présent sur les réseaux

Si vous n'êtes pas du tout présent sur les réseaux sociaux, c'est aussi une erreur. Les réseaux sociaux, grand changement du début du second millénaire, ne sont pas à bannir martèle Nathalie Hasaerts. Au contraire, si l'employeur ne trouve aucun profil sur les moteurs de recherche, cela aura tendance à le faire fuir également.

Si vous devez en privilégiez un, optez pour Linkedin, le réseau social pour les professionnels. Celui-ci, tout comme les plus courants tels Facebook et Instagram, permettent, quand votre profil est bien construit, "de pouvoir bien se vendre et de voir des offres d'emploi également".

Pour utiliser correctement les réseaux sociaux, il faut donc rester prudent et conscient.

Sachez enfin que des conseillers du Forem ou d'Actiris donnent séances de conseils pratiques gratuites pour contrôler votre image et pour vous aider à connaître les réseaux sociaux.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK