Le 6-8

Plus d'infos

Les journées du patrimoine : ce sera haut en couleur !

Cette année encore, Bruxelles ouvrira les portes de ses lieux d’exception, parfois inaccessibles au public, autour du thème de la couleur !

En tout, ce ne seront pas moins de 93 lieux qui seront à visiter gratuitement pendant ce week-end et tout un panel d’activités qui seront proposées, gratuitement, sur l’ensemble du territoire régional.

À noter cette année, l’ouverture au public d’endroits qui le sont rarement comme l’hôtel du gouverneur de la Banque nationale de Belgique, les anciens cinémas Rio ou le movy Club à Forest, les maisons Devalck, Campioni-Balasse ou encore Langbehn. Mais aussi des ateliers d’artisans qui ont redonné leur éclat aux décors et architectures bruxelloises.

Côté pratique

Évidemment, crise sanitaire oblige, les visites d’intérieurs se feront uniquement sur réservation via le site.

Ces visites se feront soit sans guide (accès libre/durée limitée à 1/2h) soit par visites guidées. Vous devrez réserver un créneau horaire (visite sans guide) ou une heure de visite (visites avec guide). Il est conseillé de respecter scrupuleusement votre horaire. Pour certains lieux, il pourrait y avoir un certain temps d’attente (15 minutes). Munissez-vous de votre confirmation de réservation, elle vous sera demandée à l’entrée du lieu. Présentez-vous 10 minutes avant l’heure de votre réservation et respectez la distanciation sociale pendant votre attente.

Sans réservation, les visites d’intérieurs ne seront pas garanties. Les réservations ne seront toutefois pas nécessaires pour accéder aux structures liées à l’Horeca et aux lieux de culte.

Durant tout le week-end, aux Halles Saint Géry, un point d’information sera accessible de 10h à 19h pour permettre aux visiteurs de se procurer les brochures gratuites et de se renseigner sur les lieux accessibles et les différentes activités organisées.

Les Halles Saint-Géry : le point info des Journées du Patrimoine

Pendant le week-end des Journées du Patrimoine, un point d’information situé au centre de Bruxelles, dans les Halles Saint-Géry, vous accueillera de 10h à 19h. Vous pourrez y obtenir la brochure reprenant le programme complet et des informations sur les lieux accessibles. Les publications de la Direction du Patrimoine culturel y seront en vente dont certaines à prix spéciaux " Journées du Patrimoine " et y rencontrer Manuel Murillo, l’illustrateur des Journées du Patrimoine 2020 (samedi et dimanche de 14h à 16h).

Le Bruxellois Louis Tenaerts

Le Bruxellois Louis Tenaerts (1898-1994) est un architecte-constructeur prolifique, doublé d’un homme d’affaires au flair redoutable ! Son terrain de prédilection ? Les communes de la seconde couronne. Après Laeken et Jette, où il fait ses premières armes au début des années 1920, Tenaerts multiplie les chantiers dans des quartiers fraîchement créés à Schaerbeek, Ixelles, Auderghem, Uccle, Forest, Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert ou encore Watermael-Boitsfort. Jusqu’en 1939, il y construit à un rythme effréné plusieurs centaines d’habitations individuelles et de petits immeubles de rapport, qu’il signe immanquablement de son propre nom ou de celui du Comptoir immobilier belge (C.I.B.).

S’il est expert en construction de maisons modestes, produites en série avec des budgets serrés pour monsieur et madame Tout-le-Monde, Tenaerts dessine aussi des habitations plus cossues, intégrant un certain confort moderne et affichant les dernières tendances stylistiques.

C’est que Tenaerts est un architecte-caméléon, qui suit les modes, adopte la modernité et intègre les nouveaux matériaux en vogue. Puisant dans le riche éventail des formes de l’Art Déco, il conçoit une architecture joyeuse et efficace, imprimant sa marque à de nombreux quartiers bruxellois. Alors que ses habitations de style Paquebot comptent parmi les plus remarquées à Bruxelles, Tenaerts est une figure encore méconnue : à découvrir !

Exposition accessible gratuitement, du 18 septembre au 22 novembre 2020, tous les jours à partir de 10h, sur la mezzanine des Halles Saint-Géry, place Saint-Géry à Bruxelles.

www.journeesdupatrimoine.brussels

Charleroi vous ouvre son BSP22

Le BPS22 de Charleroi vous ouvre gratuitement ses portes, le week-end des 19 et 20 septembre. Au programme : des activités, 4 expositions, des visites guidées, une conférence et un goûter philo.

Le BPS22 (acronyme de Bâtiment Provincial Solvay, n°22 du boulevard Solvay) est le Musée d’art de la Province de Hainaut. Depuis sa création, en 2000, d’abord comme espace de création contemporaine et à partir de 2015, comme Musée, le BPS22 se positionne comme l’un des pionniers du développement culturel de Charleroi. Le Musée privilégie les formes d’art centrées sur l’actualité sociétale et les phénomènes culturels caractéristiques de notre époque. Des expositions temporaires, monographiques ou collectives sont programmées tout au long de l’année.

Le principe fondateur de l’action du BPS22 est l’élévation sociale par l’accession à la culture, considérée comme une forme "d’approfondissement de la démocratie". Elle est un vecteur essentiel de démocratie qui permet aux citoyens d’appréhender de manière plus critique le monde dans lequel ils vivent.

Les axes du BPS22 sont :

- de permettre d’identifier des filiations artistiques qui dépassent les classifications de l’histoire de l’art traditionnelle à travers une programmation inédite ;

décloisonner les styles et les époques en faisant cohabiter ou dialoguer des œuvres, indépendamment de leur classification technique ou historique ;

- de présenter des artistes avant-gardistes et des expérimentations plus événementielles qui tissent des liens entre les arts plastiques et la musique, la danse, le théâtre, la performance, les sports urbains, etc. ;

- d’assumer sa fonction pédagogique critique, tant par sa programmation d’expositions que par les propositions des services de médiation mises en œuvre (stage, journées de réflexion, conférences, etc.).

Le BPS22 a rouvert ses portes en 2015, après une profonde rénovation. Les Mondes inversés, sa grande exposition d’ouverture, ont rassemblé un ensemble significatif d’œuvres d’art contemporain empruntant, de diverses façons, aux cultures populaires.

4 expositions

La Colère de Ludd : une quarantaine d’œuvres récemment acquises par la Province de Hainaut autour de la notion de dépossession

Mort au rose fluo : 50 œuvres d’étudiants et enseignants de l’École de Recherche Graphique rassemblées par Juan d’Oultremont entre 1999 et 2019

Merci Facteur : cycle d’expositions consacrées au Mail art en Belgique francophone, avec les archives de Thierry Tillier, contenant plus de 1000 documents

Dedans et dehors : œuvres de la collection à hauteur d’yeux d’enfants abordant le rapport entre l’intérieur et l’extérieur, faisant écho aux semaines de confinement

Un panel d’activités

- Visites guidées en compagnie des animateurs du Musée (samedi et dimanche à 10h30, 14h et 16h)

- Conférence apéro en lien avec l’exposition La Colère de Ludd (samedi à 11h, Pierre-Olivier Rollin, directeur du BPS22)

- Goûter philo (dimanche à 14h30, Maud Hagelstein, philosophe de l’art) sur le thème "Emousser la curiosité"

Le BPS22- le site

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK