Le 6-8

Plus d'infos

Les confidences de Jean-Jacques Goldman en 1985 à la RTBF sur son travail et sa musique

Pascal Michel revient ce 11 juin dans Le 6-8 sur l'année 1985 dans la séquence des archives Sonuma et ce passage de Jean-Jacques Goldman dans l'émission Cargo de Nuit de la RTBF.

Après être notamment revenu sur le passage de France Gall dans Cœur et Pique sur la RTBF, Pascal Michel nous sort une archive qui fera encore plaisir aux fans de variété française et de Jean-Jacques Goldman.

En 1985, l'auteur-compositeur-interprète français "a déjà sorti 4 albums, c'est déjà une grande star et il fait un passage à la RTBF dans l'émission Cargo de nuit" indique Pascal. Il aborde dans cet extrait d'archive audiovisuelle de la Sonuma son travail de compositeur et de parolier et termine avec un extrait acoustique de son tube Quand la musique est bonne, sorti en 1982.

Cargo de nuit était une émission hebdomadaire présentée par Jean-Louis Sbille avec un ancrage rock'n'roll mais portant sur toutes les formes artistiques.


►►► À lire aussi : Quand Jean-Jacques Goldman interprétait son premier tube en télé en Belgique


 

L'avis de Jean-Jacques sur ses chansons et son style

Dans cette interview, Jean-Jacques Goldman aborde la thématique de ses chansons qui se rapporte à l'identité. "On parle de ce qu'on est et de ce que le passé nous a légué plus ou moins. Francis Cabrel parle de sa terre, de sa région parce qu'il a vécu là-bas, ses ancêtres sont de là-bas (NDLR : en référence au titre Les murs de poussière). Moi je parle de route, d'Amérique, d'immigration (NDLR : sur Quel exil, Long is the road, Je marche seul,...) de 'Je te donne toutes mes différences' et cetera parce que c'est là-dedans que j'ai baigné. Je crois que ce sujet n'a rien d'exceptionnel" confie-t-il déjà en toute humilité.

L'auteur notamment des tubes aux sonorités rock comme Il suffira d'un signe, Quand la musique est bonne, Encore un matin ou encore La vie par procuration, estime à l'époque qu'il n'est pas un artiste rock'n'roll. "À chaque fois qu'on me demande ce que je fais, je dis que je fais de la variété" assure-t-il au journaliste de la RTBF.

Il développe : "Je crois que le rock ne veut plus dire grand chose. Si on peut dire qu'Étienne Daho fait du rock'n'roll et que Les Forbans n'en font pas, c'est peut-être possible, mais je crois qu'on aurait du mal à expliquer cela à Elvis Presley ou Eddie Cochran s'ils revenaient. Dire que Billy (NDLR : jeune chanteur français populaire dans les années 80 chantant sur du rockabilly) fait de la variété et que Duran Duran ou Boy George font du rock ce sera aussi difficile à leur expliquer".

"Je crois que maintenant être rock c'est plutôt une image et moi je ne m'occupe pas tellement de l'image" ponctue-t-il.

Pour plus d'archives, rendez-vous dans Le 6-8

Pour plus de séquences d'archives audiovisuelles en Belgique, rendez-vous sur le site de la Sonuma et suivez la séquence Sonuma dans Le 6-8 tous les jours de la semaine sur la Une à 7h50.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK