Le 6-8

Plus d'infos

Le régime cétogène : bonne ou mauvaise idée ?

Le régime cétogène, bonne ou mauvaise idée ? Chantal Van Der Brempt, notre experte nutritionniste, épingle pour nous tous les arguments de taille à mettre dans la balance et qui feront ainsi le poids pour nous convaincre d'adopter ce régime, ou pas. 

Le régime Cétogène, c'est quoi ?

Cétogène vient de " corps cétoniques ou cétones ". Ce sont des éléments organiques produits par le foie à partir de graisses pour alimenter cœur, muscles, reins et cerveau. C’est un mécanisme naturel. Nous produisons des cétones en absence de nourriture lors d’un jeûne forcé ou non, la nuit par exemple. Et nous en produisons en absence de notre source primaire d’énergie, le glucose provenant de féculents, de sucres, de légumes sucrés ET de protéines.

En résumé : pour vivre nous nous reposons sur deux mécanismes : brûler les sucres et brûler les graisses.

Le corps a trois sources d'énergies : 

- les sucres, les graisses - les lipides et les protéines

Le régime cétogène consiste à devenir exclusivement un bruleur de graisses en :

  1. Coupant quasi tout apport de glucose  [en dessous de 30g à 50g/jour, 30g = deux tartines]
  2. Exagérant l’apport de gras
  3. En laissant un peu de protéines

Ainsi, on va donc surcharger en graisses pour les brûler, c'est un peu le principe de ce régime. 

Pourquoi l’adopter ?

- A l’origine, ce type de régime était recommandé pour traiter les cas d’épilepsie réfractaires aux traitements classiques. Les cétones ont une action anti-épileptique

- Si vous avez le diabète type II, ce régime améliore le contrôle de la glycémie et la sensibilité de l’insuline. Cela permet de diminuer les traitements médicamenteux.

- Des bénéfices à court terme ont été observé (et potentiels sont à l’étude pour leur effet à long terme) sur les maladies dites neurodégénératives (maladie d’Alzheimer, de Parkinson) et psychiatriques, des migraines et cancers puisque nous savons que les cellules cancéreuses ont un grand appétit pour le glucose…

- Et pour finir… c’est une méthode amincissante qui a démontré son efficacité aussi sur les personnes obèses. Ce serait un régime plus facile à tenir pour certains car grâce à l’apport important de graisses vous n’avez pas faim, c’est savoureux et vous vous débarrasser de vos envies incessantes de sucres.

Pourquoi ne pas l’adopter ?

- Parce que c’est hyper restrictif et parce qu’il faut calculer. Si vous n’observez pas exactement le bon équilibre entre l’apport de graisses, protéines et sucres vous n’allez pas produire de cétones ce qui est le but. En même temps certains voient ce cadre restrictif comme une bénédiction. C’est clair et il y a moins de choix à faire !

- La grippe cétogène : maux de tête, fatigue, nausées, problèmes digestifs, idées embrouillées etc. Des symptômes qui peuvent être intenses la  première semaine et qui disparaissent après 4 semaines.

- Carences nutritionnelles possibles : vitamine A, sélénium (muscle cardiaque !) et magnésium. (et la carnitine au cours des premiers temps du régime.)

- On a observé chez certaines personnes une augmentation du risque de former des calculs rénaux

- Dans certains cas - rares, cela peut provoquer de l’acidose càd que le pH sanguin diminue ce qui expose à un risque vital.

En conclusion :

Si vous êtes en bonne santé testez. Au moins un mois. Le temps nécessaire en moyenne pour être en full cétose même si le mécanisme s’enclenche en quelques jours.

Si vous êtes atteint d’une maladie il faut d’abord consulter son médecin traitant.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK