Le 6-8

Plus d'infos

Le projet artistique "Beaufort 21" fait son retour à la Côte belge

Le week-end s’annonce ensoleillé. Moment idéal pour se rendre à la Côte ? Dans Le 6-8, Gilles Delvaulx nous annonce le coup d’envoi de l’exposition Beaufort 21 dont les œuvres, originales et étonnantes, décoreront le littoral.

De la Panne à Knokke commençait ce 27 mai et ce, jusqu’au 7 novembre prochain l’événement artistique triennal Beaufort qui se déroule à la côte depuis 2003.

"Alors, avouons-le, la Côte n’est pas un endroit si beau que cela, en tout cas quand on est sur la plage, dos à la mer. On se dit que la Côte a été défigurée au fil des années", constate Gilles Delvaulx.

Pour enjoliver les villes côtières, l’édition 2021 de l’exposition Beaufort fait donc son retour. Pendant six mois, les œuvres de plusieurs artistes y seront exposées en plein air.


►►► À lire aussi : Un site web pour découvrir Namur version "street art"


Un projet qui ne manque pas d’intérêt puisque lors des six éditions précédentes, les communautés côtières ont notamment acheté quelques-unes de ces œuvres d’art. C’est ainsi qu’est né le parc de sculptures de Beaufort, qui comprend aujourd’hui plus de 30 œuvres tout au long des 67 km de la Côte belge, tant sur les digues de mer, que sur les plages et les dunes du littoral.

C’est la plus grande exposition en plein air du pays, dans le cadre unique de la Côte.

Les œuvres exposées lors de la dernière édition en 2018

De l’art interpellant

Parmi les œuvres les plus insolites et les plus étonnantes, on retrouve "Babies", ces immenses sculptures de bébé que l’on peut observer sur le toit du casino de Blankenberge, présentes depuis l’édition de 2006.

On se souvient également de ces magnifiques éléphants de bois placés la même année à La Panne. "Ce sont des éléphants itinérants puisqu’on a pu les voir aussi au Musée de Tervueren", précise Delphine Simon.

Cette année, Beaufort inverse les rôles et choisit pour thématique non pas "comment l’Homme a-t-il changé le littoral ?", mais bien "Comment le littoral a-t-il changé l’Histoire humaine ?"


►►► À lire aussi : Une centaine d’artistes pour un parcours d’un week-end à Fléron


Pour la petite histoire, Gilles Delvaulx glisse également l’information suivante : d’où vient le mot Flandre ? L’histoire de l’ensemble de la région est en fait étroitement liée à la mer du Nord. La marée se retrouve ainsi dans le mot "Flandre", dérivé du germanique "Flaumaz", signifiant inondation. Entre le 3e et 8e siècle, la zone côtière était effectivement inondée deux fois par jour.

Pour retrouver toutes les informations sur l’exposition, rendez-vous sur www.beaufort21.be !

Retrouvez le point de vue du francophone en Flandre Gilles Delvaulx et bien d’autres chroniques tous les jours de la semaine dans Le 6-8 sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK