Le 6-8

Plus d'infos

Le masque : ce nouvel accessoire de mode aux multiples visages

Depuis plusieurs mois, on le porte tous quasiment partout. Avec la crise sanitaire, le masque est devenu petit à petit un accessoire de mode, comme des lunettes ou une ceinture, et c’est aussi un produit super-tendance comme l’épingle pour nous Valérie Kinzounza.

Le masque dans tous ses états

Le masque est devenu un moyen de se différencier

Certains choisissent soigneusement leur masque avant de sortir ou tentent de l’assortir avec leur tenue et il ne faut pas croire que cela concerne que les femmes puisqu’avec le masque, les hommes non plus ne peuvent plus se différencier par la moustache ou la barbe. Le masque concerne donc tout le monde… On fait même des masques en dentelle pour les mariées (blanc, brodé, avec un peu de dentelle…) !

Le masque est devenu aussi un objet publicitaire

Parce qu’il y a de plus en plus de demandes de masques à l’effigie des entreprises ou des collectivités. De plus en plus de sociétés créent leurs masques avec leurs logos pour l’offrir à leurs employés ou leurs clients. Fini le mug brandé, vive le masque brandé !

Quasi tous les grands acteurs du monde de la mode en proposent

Chanel, Balenciaga, Vuitton… mais aussi Zalando ou Asos : tous proposent des masques griffés. Même Adidas propose un modèle de masque noir et sobre, frappé du fameux logo à trois bandes. La plupart des marques ont donc réussi à transformer cet accessoire sanitaire en réel atout esthétique dont certains atteignent même des prix très élevés !

Le masque devient un accessoire inspirant

On l’a vu récemment chez de nombreux créateurs des vêtements qui le réinventent de façon plus mode. Le masque de la marque Off-White, par exemple, est devenu l’article pour homme le plus populaire des deux premiers trimestres 2020 ! On a vu aussi beaucoup de créateurs en proposer pour leurs collections printemps-été 2021. C’est la preuve que le masque devient un élément stylistique qu’on associe aussi bien avec des robes, qu’avec d’autres pièces mode. Et puis, certains créateurs proposent maintenant carrément des vêtements avec masque intégré, comme un pull-masque ou la robe-masque de la marque anglaise Pretty Little Thing qui a enflammé les réseaux sociaux : c’est le mannequin Lottie Moss, petite sœur de Kate Moss qui a porté la fameuse robe pour la présenter sur Instagram. De loin, on croirait à un simple col roulé qui monte plus haut mais de plus près, on remarque le masque buccal attaché aux oreilles. Ingénieux ! Au moins, on ne risque pas d’oublier son masque ! La robe coûte environ 17€, plusieurs modèles de couleurs sont disponibles sur le site, avec aussi une version imprimée léopard ou graphique.

Le masque est un super terrain de jeu à explorer pour les designers et les inventeurs.

Au-delà de l’esthétique pure, on voit plein d’initiatives naître un peu partout, avec des masques transparents, des masques anti-buée, des masques qui filtrent l’air, des masques réutilisables à l’infini, des masques électroluminescents, des masques avec son optimisé, des masques avec applications intégrées… Bref, les innovations ne manquent pas et les prochains mois, on devrait voir apparaître des masques de plus en plus sophistiqués et innovants pour encore plus nous faciliter la vie.

Le masque : objet de désir

Le masque est réellement un objet qui est entré dans notre quotidien, avec lequel on s’habitue à devoir vivre. Et justement, puisqu’il devient un vrai accessoire de notre vie, autant le traiter comme un produit comme les autres. Aujourd’hui, tout un marché est en train de se développer autour du masque, pour qu’il devienne lui aussi peu à peu, un objet de désir, un objet qu’on a envie d’avoir… La preuve :

Le collier pour masque

Eh oui, après la chaîne pour les lunettes, voici le collier qui s’accroche aux élastiques de votre masque buccal. Ça existe en version collier de perles, mailles dorées ou mailles fines, petites fleurs en tissu… Il y a vraiment du choix et ça se conçoit comme un bijou à la fois esthétique et pratique pour ne plus oublier ou perdre son masque ! Ça tombe bien, parce que les colliers de lunettes ont longtemps été ultra-ringards, et là depuis l’année passée, ils ont fait leur grand retour mode. Logique donc que les colliers pour masques leur emboîtent le pas ! Et c’est notamment une marque belge, qui s’appelle "Les Petits surfeurs", qui a été aussi parmi les premières à commercialiser des colliers pour masque. Séverine, la créatrice de la marque, dit : "Le masque, c’est notre nouvel ami. Et comme dans toutes les nouvelles relations, on se découvre et on s’adapte". Niveau prix, comptez 45€ le collier.

La pochette pour masque

La créatrice belge Marie Martens a créé un étui en cuir qu’elle a appelé PEEK-A-BOO (B) (ou Cache-Cache en français) pour transporter son masque soigneusement partout avec soi. Bonne idée évidemment, parce que qui n’a jamais laissé traîner des masques dans sa voiture ou sorti un masque du fond de sa poche ou de son sac ? Pas toujours super-hygiénique mais c’est vrai qu’on ne sait pas toujours très bien où mettre son masque pour qu’il reste bien propre. Du coup, cet étui s’avère aussi pratique que chic et ludique pour protéger et transporter nos masques. Et comme il est doté d’un mousqueton, il est facile à glisser dans son sac ou à accrocher à sa ceinture pour avoir un masque toujours à portée de main. Le visuel de sa gamme BOOBS, qui évoque des seins et qui a été conçu comme un manifeste dédié à toutes les femmes. Les étuis Cache-Cache sont fabriqués en Italie et disponibles en rose et camel et coûtent 75 €. Un investissement rentable puisque le masque est devenu indispensable au quotidien. L’étui à masques en cuir est vendu avec un masque signé Marie Martens. Un pourcentage des ventes est reversé à des associations luttant contre le cancer du sein.

www.marie-martens.com

Le masque foulard bandana

C’est la marque Zadig&Voltaire qui a sorti un modèle hybride à la fois bandana, masque et foulard, puisqu’en plus de protéger du virus, la longueur du bandana permet de protéger du froid et du vent. Ça existe en deux coloris : rouge et noir, à associer en fonction de votre tenue du jour. A noter que comme n’importe quel masque réutilisable ou vêtement, vous devrez les laver souvent évidemment ! Ça coûte 65 euros.

www.zadig-et-voltaire.com

Valérie Kinzounza

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK