Le 6-8

Plus d'infos

Le KVS, Théâtre royal flamand, rouvrira le 26 avril, qu’importent les mesures : l’explication culturelle

Gilles Delvaulx, le chroniqueur francophone vivant en Flandre vous fait découvrir le Koninklijke Vlaamse Schouwburg, le Théâtre royal flamand de Bruxelles, qui a décidé de rouvrir le 26 avril malgré l’interdiction formulée par le gouvernement.

Si en Wallonie on parle beaucoup des restaurateurs qui souhaitent ouvrir le 1er mai leur établissement malgré l’interdiction établie par les différents gouvernements en Belgique, en Flandre, c’est l’action du KVS qui a fait grand bruit. Notre chroniqueur Gilles Delvaulx vous présente ce Koninklijke Vlaamse Schouwburg tant côté cour que côté fenêtre.

Une ouverture forcée mais dans le respect des règles sanitaires

Michael De Cock, le directeur artistique, a donc décidé de redémarrer pied… sur les planches en annonçant la réouverture des portes de son Théâtre royal flamand à la date du 26 avril, avant celle décrétée par les autorités belges des lieux culturels et de spectacles.

Cette opération se déroulera toutefois dans le respect strict des règles sanitaires, avec port du masque et l’accueil de 50 spectateurs dans la salle au lieu des 500 places disponibles indique Gilles Delvaulx, une manière de prouver aux politiciens belges que l’organisation d’un spectacle en intérieur est possible tout en assurant la sécurité sanitaire du public.


►►► À lire aussi : Apprendre une langue et ses sons spécifiques : un frein pour les francophones ?


Un tel acte peut sembler étonnant pour les francophones, qui voient généralement les Flamands comme des personnes conservatrices et respectueuses des lois. Si les Flamands ont en effet l’habitude de respecter les règles observe le chroniqueur, "de temps en temps ils sortent du cadre".

"Les rassemblements de centaines, voire de milliers de personnes, se font de plus en plus nombreux en Belgique. Les gens recherchent une connexion. On le voit tous les jours dans les parcs" a notamment justifié le directeur artistique du KVS au micro de Radio 1.

2 images
© Maxime Anciaux / Belga

Une culture théâtrale différente

Cette action menée au nord du pays s’expliquerait aussi culturellement estime Gilles Delvaulx.

"Je pense que la culture flamande a moins de poids que chez nous francophones où on est sous le poids de la tradition française avec les grands auteurs, comme Racine, Molière, Corneille. Dans le théâtre flamand, pour en avoir vu beaucoup depuis 15 ans, il y a souvent un côté plus frais, plus inventif et plus libre avec moins de poids culturel passé" explique-t-il, ce qui amène les Flamands à oser davantage l’innovation que les francophones et à proposer des spectacles plus modernes.

2 images
© Maxime Anciaux / Belga

Un spectacle en lien avec… le coronavirus

Et cette opération semble marcher puisque Philippe Close a saisi l’opportunité de tourner celle-ci en une phase-test pour la culture et éviter ainsi tout problème juridique. Le bourgmestre de Bruxelles compte ainsi appuyer cette ouverture auprès des membres du Codeco qui se réuniront le 23 avril pour aborder la question de la culture, du sport et de l’événementiel. Le KVS fait partie des salles bruxelloises étudiées pour un certificat sanitaire sur la circulation de l’air comme La Madeleine, le café Roy d’Espagne, le restaurant Léon et une salle de sports.

Le spectacle qui sera joué au KVS ce 26 avril et les 5 jours suivants s’intitule Jonathan, du nom d’un robot qui s’occupe des soins palliatifs en hôpitaux, qui a administré des soins en pleine pandémie de covid-19. "Cela parle surtout de l’intelligence artificielle, du rapport humain et non-humain" précise le chroniqueur. Si vous ne maîtrisez pas le néerlandais, pas de panique, ce spectacle, qui sera aussi joué une fois que l’autorisation du gouvernement aura été donnée, est compréhensible rien que par le jeu des acteurs Bruno Vanden Broecke et Valentijn Dhaenens.

Retrouvez le point de vue du francophone en Flandre Gilles Delvaulx et bien d’autres chroniques tous les jours de la semaine dans Le 6-8 sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK