Le 6-8

Plus d'infos

"Le grain de sable dans la machine", un documentaire d'Alain de Halleux : "Le virus est le plus petit lanceur d'alerte qui soit jamais arrivé"

Réalisateur du film "Le grain de sable dans la machine" diffusé ce mercredi 24 février à 20h30 sur la Une, Alain de Halleux était l’invité du 6-8. Un documentaire balayant plus d’un an de crise sanitaire qui questionne les enjeux de demain.

C’est donc toute une réflexion que nous propose Alain de Halleux, réalisateur connu entre autres, pour ses documentaires consacrés au nucléaire, à travers la voix du virus du Covid incarné par Jacques Gamblin.

Si le Covid est comparé au grain de sable, qu’en est-il de la Machine ? Qui est-elle ? "J’aime bien laisser imaginer les gens ce qu’ils veulent : c’est peut-être le capitalisme, le néolibéralisme. C’est en tout cas le monde dans lequel on vit. Nous sommes tous des petits engrenages et nous alimentons cette Machine, qui, quelque part bousille cette planète, il faut bien le dire", retrace-t-il.

2 images
© Tous droits réservés

Un virus qui nous parle

Dans ce documentaire, le réalisateur prend le pari de faire parler le Covid-19 à la première personne. Interprété tout en douceur par Jacques Gamblin, ce dernier confie avoir particulièrement apprécié ce "rôle" : "Il ne revendique rien le virus, il dit juste qu’il est juste un symptôme et il nous fait poser des questions sur les causes".

Sous cette forme d’empathie, il aspire à ce qu’on écoute le message du virus. Il explique notamment ce choix : "Cela permettait d’introduire une sorte de plaidoyer. Le virus nous dit : 'Ok, j’ai bousillé vos vies et vous voulez me zigouiller, c’est de bonne guerre. Mais pourquoi est-ce que vous ne vous attaquez pas à la Machine qui fonctionne de la même manière ?' "

Un virus, c’est un bout de code génétique, mais aussi un message. C’est le plus petit lanceur d’alerte qui est jamais arrivé sur terre. Il vient nous dire qu’il y a un "stuut"

Les fragilités d’un système pointées

Le réalisateur tient tout de même à préciser : "Je profite de ce virus pour pointer toutes les fragilités de notre système. Le film n’est donc pas tant sur le corona, mais bien sur la Machine".

Au travers de cette approche, Alain de Halleux espère remettre le débat sur la table pour appréhender l’après Covid et permettre la prise de conscience dans un système qui ne fonctionne plus.

"Tout s’est accentué avec le virus. Tout le monde a ses croyances et n’admet plus celles deux autres. On ne s’écoute plus. Il n’y a plus débat et si nous ne sommes pas capables de rester ensemble, on court à la catastrophe", finit-il par ajouter.

2 images
Alain de Halleux, réalisateur du documentaire "Le grain de sable dans la machine". © Tous droits réservés

"Le grain de sable dans la machine" : un documentaire réalisé par Alain de Halleux à ne pas manquer le mercredi 24 février sur La Une dans l’émission " QR : le débat " animée par Sacha Daout et à revoir sur Auvio

Un film produit par Zorn Production International en coproduction avec Instant News Services / la RTBF / ARTE G.E.I.E et Pictanovo

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK