Le 6-8

Plus d'infos

La truffe noire se déplace !

truffe
3 images
truffe - © Tous droits réservés

En mode "Vie au Vert", Sophie Brems nous a emmené ce matin à la cueillette à la truffe... C'était dans le 6/8 sur la Une Télé.

Qui dit truffe noire dit principalement Périgord en France... Mais ça , c'était avant ! 

Une truffe noire a été pour la première fois cultivée au Royaume-Uni ! Au Sud du Pays de Galles... 

C’est l’emplacement le plus au Nord où on a pu la retrouver jusqu'à présent.

D’habitude, la truffe noire est récoltée dans le Périgord, en Espagne ou en Italie. Mais avec le réchauffement climatique, elle se déplace...

Cette récolte a été faite dans le cadre  d’un programme mené par des scientifiques et des fermiers.

Mais ce n’est pas une première, plusieurs sites ont déjà été découverts en Suisse et en Allemagne.

De quoi donner le sourire aux agriculteurs locaux qui font la bonne affaire. La truffe se vend près de 2000 euros le kilo.

Mais en fait, la truffe n’est qu’un exemple parmi d’autres concernant ce changement.

On a déjà beaucoup parlé de la vigne, moins rentable au Sud et qu’on tente aussi de relocaliser dans des zones plus fraîches.

Et pour nos cultures, la réponse est la même. On doit aussi s’adapter.

Comme ce sont des écosystèmes annuels, les scientifiques mettent déjà en place des variétés plus adaptées aux conditions climatiques, aux maladies.

Exemple : les variétés de froment que l’on plante aujourd’hui ne sont plus les même qu’il y a 10 ans.

Dans les régions du Sud de l’Europe qui vont être en manque d’eau - on l’a vu au Portugal cette année - certaines espèces vont devenir impossibles à cultiver... C’est le cas du maïs qui a besoin de beaucoup d’eau... Va-t-on encore pouvoir le cultiver dans le Sud de la France ? La question se pose.

 

L'agriculture va évoluer et les forêts aussi !

Mais pour ce changement-là, l’échelle de temps est différente.

Les céréales, vous pouvez adapter sur 4-5 ans... Les arbres, il faut tabler sur 80 voire 100 ans !

D'où la question : que faudra-t-il planter et où faudra-t-il planter en 2100 ?

On sait déjà que des espèces méditerranéennes comme le chêne vert, le pin parasol ou l’olivier pourront être plantées au Nord de la Loire.

Par contre, des espèces comme le hêtre et le charme auront beaucoup plus de difficultés à croître dans nos régions et vont se déplacer vers des altitudes plus hautes et des régions plus au Nord.

Dans le cadre de cette réflexion, à Gembloux agro bio-tech , des scientifiques sont justement en train de construire un Ecotron. Les chercheurs simulent des conditions extrêmes dans des chambres, les plantes et cultures y sont par exemple soumises à des pluies moins fréquentes mais plus intenses.

Ils simulent aussi un déplacement des saisons car on le voit déjà, il y a un décalage des périodes de récolte.

En résumé : il faudra s’adapter !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK