Le 6-8

Plus d'infos

La mode, est-ce que c'était mieux avant ?

LA MODE SERAIT-ELLE UN ETERNEL RECOMMENCEMENT ?

Si Ann ne se prétend pas une spécialiste de la mode, elle aime cependant s’habiller, elle aime les vêtements et avec sa chronique : " Est-ce que c’était vraiment mieux avant ? ", elle a eu envie de vérifier le fameux adage : La mode est un éternel recommencement ? Et pourquoi finalement ? Petit détour dans les coulisses de la mode, d’hier à aujourd’hui.

La Mode et ses symboles

Le pantalon patte d’éléphant par exemple semblerait refaire son apparition cette année et c’est d’ailleurs un vêtement qui est revenu régulièrement ces 20 dernières années mais on peut alors s’interroger :

Y aurait-il alors une symbolique aux retours de ces pièces ?

Ann nous replonge au coeur de leur histoire pour comprendre le pourquoi du comment :

- La plateforme shoe, très en vogue dans les années 90, est revenue dans les défilés il y a 2 ans. Elles ont une background story qui fait voir les choses différemment. La conservatrice du Musée Bata de la chaussure à Toronto (Canada), Elizabeth Semmelhack, agite une théorie selon laquelle les Françaises portaient ces modèles, antisexy, pour éconduire les avances alors que leurs maris étaient au front entre 39 et 45. Et du coup, ce retour de la plateforme shoes sur les podiums en 2018 en même temps que le mouvement " metoo " résonne très particulièrement !

- Le pantalon à pattes d’éléphant a d’abord été porté dans la marine américaine. Par exemple en cas de naufrage, quand le marin sautait du navire, les pattes d’éléphant pouvaient se gonfler momentanément en laissant entrer une colonne d’air, ce qui améliorait sa flottaison durant un court laps de temps. Ce pantalon a fait partie de l’uniforme officiel de la marine américaine jusqu’en 1998. Donc oui le patte d’eph a probablement sauvé des vies !

- Dans les années 1960, la mini jupe devient le symbole de libération de la femme. Alors même que la pilule contraceptive est mise sur le marché (en 1961), ce vêtement devient le symbole de l’évolution des mœurs et le porte-parole de l’égalité des femmes. Et lorsque qu’il y a 10 jours, le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, affirme qu’il faut " venir à l’école habillé d’une façon républicaine " et que les jeunes filles crient au sexisme, derrière cette remise en question de porter un top au-dessus du nombril ou une mini jupe dans un cadre défini, c’est aussi toute cette symbolique de liberté inscrite dans nos gènes qui est mise en mal.
 

Était-ce mieux avant ?

Ann : " j’aurais pu arriver à la conclusion que la mode se recyclait un peu trop mais finalement, lorsqu’on sait l’historique que cachent certaines pièces phare de nos garde-robes et qu’on les voit se réinviter dans les tendances, ça change complètement les perspectives. On peut se dire que ce sont des parties d’histoires qui reviennent, que ces pièces résonnent encore différemment avec les codes de la société d’aujourd’hui à l’image de la plateforme shoe.

Au fil de vos valeurs

Certains courants de mode expriment des valeurs et un positionnement dans la société.

Donc suivre la mode peut aider à signaler son appartenance à un groupe social, un groupe de pensée, une forme d’esthétisme, pour se distinguer des autres, pour signaler ses rejets sociaux et politiques… La mode rassemble et rassure. Il y a 30 ans, un courant lié à un phénomène musical a vu le jour : le courant grunge ! Au jour d’aujourd’hui, nous ne retrouvons pas de courant aussi populaire que les courants grunges ou punk.

La philosophie grunge découle des angoisses et des résignations de la génération X comme les précarités au niveau de l’emploi et le dégoût d’une société de plus en plus matérialiste. Là où le mouvement punk exprimait une colère agressive et se mettait volontairement en marge de la société, les jeunes grunge expriment une tristesse et une résignation. Ils n’ont pas choisi leur marginalité, elle s’est imposée d’elle- même. Le mouvement grunge est donc pessimiste mais est surtout porté par cette idée de fatalité. Un de ses leaders bien connu, Kurt Cobain, a d’ailleurs connu une fin tragique.

Aujourd’hui, on a des tendances comme le streetwear et le gymwear.

Ce style prône un mode de vie sain et allie style et confort. Evidemment, il y a aussi tous les vêtements en matière recyclable. Ces courants expriment des volontés d’être plus éthique, plus écolo ou plus sain mais ça reste assez léger.

Un des courants aujourd’hui très représentatif de notre époque est la mode unisexe. La distinction homme/femme dans les vêtements a toujours été très soulignée, que ce soit niveau couleurs, formes, disciplines.

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK