Le 6-8

Plus d'infos

La cuisine au cinéma : petit tour d'horizon du meilleur de ces deux arts

Les films culinaires sont un genre à part entière ! Dans Le 6-8, Nicolas Buytaers revient sur son histoire et les films à ne pas manquer. De quoi nous donner l’eau à la bouche.

Alors que le déconfinement est en marche et en attendant le 9 juin que rouvrent les salles de cinéma et les restaurants, Nicolas Buytaers en a profité pour se pencher sur un genre particulier du 7ème art : les films culinaires.

Un genre né avec l’invention du Cinématographe par les frères Lumière, eux-mêmes à l’origine du premier film culinaire de l’Histoire en 1895 avec "Le repas de bébé".

Ce court-métrage de 45 secondes sera le premier d’une longue série, car la cuisine et le cinéma sont deux arts qui ont toujours fait bon ménage. Ils partagent notamment beaucoup de choses comme le vocabulaire. "Si un film est raté, c’est un "navet", l’interprétation d’un acteur ou d’une actrice est qualifiée de "délicieuse" ou "insipide"", fait remarquer le chroniqueur.


►►► À lire aussi : "Western Spaghetti" : 3 films pour (re) découvrir ce genre tout particulier au cinéma


Parfois très mauvais, à l’instar du "Retour des tomates tueuses", un film sorti en 1988 mettant en scène un jeune George Clooney, les films sur la cuisine peuvent assurément tirer leur épingle du jeu. Et quand on lit la filmographie de certains acteurs, on a comme l’impression de lire le menu… d’un grand restaurant.

Louis De Funès dirait-il le contraire ? L’acteur est connu pour avoir interprété de nombreux personnages venant tout droit du monde de la cuisine, comme dans "Le Grand Restaurant" (1966), "L’aile ou la cuisse" (1976), "La soupe aux choux" (1981) ou encore en tant que chef coq dans "Le gentleman d’Epsom" (1962) avec Jean Gabin. "Et puis il y a eu l’excellentissime comédie "Les grandes vacances" où il nous a fait découvrir la cuisine anglaise", précise Nicolas avant de profiter d’une scène mémorable.

Le top 3 (totalement subjectif) des meilleures recettes au cinéma

Chaque pays possède sa propre cuisine et ses bons petits plats. Tout comme chaque pays produit ses propres films. Mais chaque pays concocte aussi ses films culinaires avec des goûts bien différents… et tous les genres y passent, que ce soit la comédie, le drame voire le film d’horreur. Bref, du cinéma culinaire proposé à toutes les sauces.

Place au top 3 de Nicolas avec les meilleures recettes au cinéma !

  • Ratatouille (2007)

"Dans ce film, on apprend à faire trois recettes : des pâtes, une soupe aux légumes et la fameuse ratatouille qui va permettre au restaurant de récupérer ses étoiles", avance le chroniqueur.

Pour cuisiner, c’est le top du top. Ce dessin animé est un pur chef-d’œuvre

  • Les Bronzés font du ski (1979)

Le film vous propose pas mal d’idées de recettes non seulement avec cette crêpe Gigi, voire la crêpe au sucre, sans oublier la fondue au fil dentaire ou le crapaud dans le jus d’ail !

"La fameuse crêpe Gigi, crêpe de sarrasin saisie dessus dessous, ça ne veut absolument rien dire, mais ça sonne bien. Et puis, ne mangez surtout pas de pétales de rose tièdes", sourit Nicolas après avoir visionné la séquence bien connue du film.

  • Le Parrain (1972)

Dans "Le Parrain" de Francis Ford Coppola, on apprend que pour réussir d’excellents spaghettis aux boulettes de viande, il faut rajouter dans la sauce tomate… du vin rouge ! "On ne dirait pas mais il y a des petites scènes qui vous permettent de vous la jouer à la Etchebest", termine le chroniqueur.

Retrouvez les conseils ciné de Nicolas Buytaers et bien d’autres chroniques tous les jours de la semaine dans Le 6-8 sur La Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK