Le 6-8

Plus d'infos

L’immense Fernandel, disparu il y a tout juste 50 ans, en trois faits ayant marqué sa carrière

Ce vendredi 26 février, voilà cinquante ans que Fernand Contandin, alias Fernandel, nous a quittés. A cette occasion, Nicolas Buytaers revient sur trois faits ayant marqué la carrière de ce géant du cinéma français.

Le 26 février 1971, Fernandel nous quittait à l’âge de 67 ans, seulement. Il laisse derrière lui une riche carrière avec plus de 127 films à son actif et 31 courts-métrages. "Ce n’est pas compliqué, certaines années, comme en 1951, on a pu voir Fernandel dans six films différents, c’était une bête de cinéma", introduit Nicolas Buytaers.

"Aujourd’hui, ça marcherait encore parce qu’il a une gueule de cinéma, un large sourire, mais surtout cette voix et cet accent chantant", enchaîne le chroniqueur.

Un début de carrière au music-hall

Fernand Contandin, démarre sa carrière sur scène en 1928, à l’âge de 25 ans. Depuis la scène de Bobino, une célèbre salle parisienne, il sera chanteur à son tour, comme l’étaient ses parents en dilettante. "On a tous, au moins, une chanson de Fernandel en tête", soulève-t-il, "Félicie, aussi évidemment".

Mais saviez-vous qui était la fameuse Félicie ? "C’était sa femme qui s’appelait Henriette Félicie. C’est une déclaration d’amour, qui finalement n’en est pas vraiment une. Mais c’est plein d’autodérision et c’est ça qui est génial", ajoute Nicolas.


►►► À lire aussi : James Dean, l’éternelle jeunesse, aurait eu 90 ans : 3 anecdotes étonnantes sur la vie de cette icône partie trop tôt


Très vite repéré par les cadors du 7e Art français qui trouvent en lui un physique drolatique et un caractère puissant, Fernandel mènera ensuite de front une double carrière, tant au cinéma que dans la chanson.

Trois faits étonnants sur la carrière du mastodonte

  • 202 millions de spectateurs

On estime à 202 millions le nombre de spectateurs au cinéma que Fernandel a réuni tout au long de sa carrière, soit quarante ans. Il figure ainsi en 5e position des acteurs français ayant rassemblé le plus de monde derrière le petit écran.

Au sommet de ce classement, on retrouve Gérard Depardieu, avec plus de 398 millions de spectateurs en 50 ans d’activité. Louis De Funès, Bourvil et Michel Galabru complète, presque sans surprise, ce classement de prestige. "Vous avez tout simplement les plus grands", note le critique cinéma.

  • "Le petit monde de Don Camillo", son plus grand succès

Sorti en 1952, le film fera à lui seul plus de 12 millions d’entrées. Une véritable saga qui compte six films dont cinq sont sortis en salles. Le dernier épisode, intitulé "Don Camillo et les contestataires", se fera sans l’acteur de renom, décédé d’un cancer généralisé pendant le tournage.

Il se fera avec d’autres acteurs, mais le film ne va pas du tout fonctionner, tout simplement parce que le public était terriblement attaché à Fernandel. Il n’a pas voulu de ce film

1 images
© Getty Images
  • Une grande amitié avec Jean Gabin

Fernandel et Jean Gabin étaient de grands amis. Tellement proches qu’ensemble, ils fondent une société de production baptisée "Gafer", contraction des premières syllabes des noms des deux stars.

La société ne produira que neuf longs-métrages, dont "L’âge ingrat" sorti en 1964, unique film où les deux géants du cinéma français se donnent la réplique.

"Un signe que ces deux hommes avaient beaucoup d’humilité : leur nom apparaît en dernier lieu au générique. Ils ont aussi souhaité y nommer en premier lieu toutes les femmes ayant participé au tournage. C’était des bonshommes, mais ils avaient un côté féministe et avant-gardiste, pour le coup", conclut Nicolas.

Retrouvez les histoires cinéma de Nicolas Buytaers et bien d’autres chroniques tous les jours de la semaine dans Le 6-8 sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK