Le 6-8

Plus d'infos

L’album de Barbara Pravi, une perle unique pour son époque : "J’ai beaucoup lu la chanson française"

La chanteuse française de 28 ans, qui a bluffé tout le monde au dernier Concours Eurovision, a sorti son premier album, On n’enferme pas les oiseaux. Bruno Tummers a analysé cet album prometteur dans Le 6-8.

Bruno Tummers avait annoncé que Barbara Pravi pouvait devenir une grande star de la chanson française suite à sa nomination pour représenter la France au Concours Eurovision 2021. Le chroniqueur musical de VivaCité ne s’est pas trompé : la jeune chanteuse a terminé à la seconde place du concours de chant le plus regardé au monde avec son titre Voilà, derrière le groupe phénomène italien Måneskin.

Quelques mois après cette performance notable, Barbara Pravi sort On n’enferme pas les oiseaux, son premier album solo, après plusieurs EP.

Un talent déjà reconnu dans le milieu avant l’Eurovision

Outre Voilà, on trouve sur cet album son nouveau single, Saute qui propose une rythmique plus marquée, aux sonorités plus orientales.

Barbara Pravi, d’origine serbe, n’a pas fait le grand saut dans le monde artistique en participant à l’Eurovision. Elle comptait déjà une vingtaine de chansons et avait notamment écrit pour Yannick Noah, Julie Zenatti, ou encore Florent Pagny. Elle avait également participé à Un été 44, un spectacle musical sur le Débarquement de Normandie.


►►► À lire aussi : Enrique Iglesias sort son tout dernier album… mais ne met pas fin à sa carrière


Pour s’immiscer dans le milieu artistique, la jeune femme a misé sur sa spontanéité et son audace. Travaillant comme serveuse dans un restaurant, elle demandait à chaque client leur métier… jusqu’au jour où elle est tombée sur un producteur de musique à qui elle a pu exposer ses projets. "C’était le point de départ : j’ai enregistré une chanson, réalisé un clip que j’ai sorti toute seule sur YouTube et puis j’ai signé dans un label" révèle-t-elle.

En dehors des standards de l’époque

Un titre d’album comme On n’enferme pas les oiseaux est évidemment assez évocateur : Brabara Pravi y aborde beaucoup le thème de la liberté. Celle-ci transparaît même dans sa production : elle a refusé qu’on lui impose le moindre choix dans la construction de ce disque.

À 28 ans, la jeune artiste continue à miser sur son talent et son culot, plutôt que de se plier aux standards des enregistrements de son époque et aux critères qui régissent habituellement les radios. "J’ai commencé d’abord par faire un EP qui sonnait radio pour leur plaire. Il ne s’est pas passé grand-chose et surtout cet EP ne me plaît pas" déplore-t-elle. "C’est dommage car ce sont des chansons que je ne chante plus, ou que je réarrange quand je les chante. La question posée dans l’album est donc comment notre métier nous rend heureux car on passe 90% de notre temps en train de faire ce métier, comment on fait pour que cela nous remplisse tout le temps de joie ? C’est peut-être gonflé mais j’y crois à 200% à ce que je chante".

La digne héritière de la grande chanson française

Cette conviction se ressent aussi très bien sur sa prestation à l’Eurovision, qui dégageait beaucoup d’authenticité et de justesse.

Une prestation qui lui a valu d’être rapidement comparée à une certaine Édith Piaf. Barbara Pravi ne le cache pas, elle a été très influencée par les monstres sacrés de la chanson française et s’en est inspirée d’une certaine manière. "Je les écoute toujours beaucoup mais j’ai surtout beaucoup lu la chanson française. Ce que je trouve de commun à toute cette période de Nougaro, Barbara, Brel, Édith Piaf, Aznavour, c’est qu’ils étaient tous des poètes. Leurs textes se lisent et se chantent sans même connaître la mélodie" analyse-t-elle.

Une observation qui vaut aussi pour ce premier album de haut vol de Barbara Pravi selon Bruno Tummers, qui y distingue "une tradition et un renouveau de la chanson française". Cet album ne sera sans doute pas le plus diffusé en radio pour les motifs présentés précédemment mais "elle s’imposera par la scène" promet le chroniqueur qui prévoit même un succès international tout en chantant en français, une performance rarissime.

Déjà sold-out le 29 mars à La Madeleine, retrouvez-la également le 30 mars au Trocadéro, le 24 novembre au Cirque Royal et le 26 novembre à De Roma à Anvers. Elle s’est également produite en Allemagne.

2 images
© Kenzo Tribouillard / AFP

Retrouvez l’actualité musicale avec Bruno Tummers, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur La Une et sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK