Le 6-8

Plus d'infos

Focus sur les problèmes de peau chez le chien

Un problème de peau chez le chien est important à considérer car nous sommes en pleine période de la mue, en plein changement de saison mais aussi parce que la peau est l’un des organes principaux du corps.

Autant chez l’homme que chez le chien, la peau représente 12% du poids de l’organisme, c’est donc un organe important. Bénédicte Flament, notre experte vétérinaire nous propose un focus sur les problèmes de peau qui pourraient affecter nos animaux de compagnie.

La peau, le miroir de la santé

La peau a une fonction essentielle car elle constitue une barrière importante :

- Une barrière physique, une barrière chimique pour nous protéger des rayons ultraviolets, du soleil, elle a un rôle de thermorégulation.

- La peau nous sert aussi de barrière contre tous les agents infectieux qui se promènent dans l’environnement d’où l’intérêt de maintenir l’intégrité de la peau à son maximum car dès que nous avons une petite plaie, des bactéries et des virus peuvent venir infecter celle-ci.

La peau est ainsi une véritable barrière physique, chimique, thermique, mécanique et microbiologique entre l’animal et son environnement.

La peau : le miroir de la santé

La peau des animaux supporte les follicules pileux qui produisent le pelage et donc, plus l’animal sera en bonne santé, au plus il aura son pelage brillant, souple, etc. Ce qui est la garantie d’un état de santé optimal.

Les problèmes cutanés

- Les problèmes dermatologiques chez les chiens constituent plus de 25% des causes de consultation chez le vétérinaire. Qui dit problème dermatologique dit un éventail de possibilités de problèmes qui peuvent se mettre en place. Ça peut être lié à des virus, des bactéries qui provoquent des lésions diverses qui vont des rougeurs aux petits boutons, des croûtes aux pustules, etc.

- On a aussi des lésions dues aux parasites externes : les puces, les tiques, les acariens, les poux, la gale qui peut notamment se transmettre à l’homme. D’où l’intérêt d’être extrêmement prudent.

- On a également tous les phénomènes d’allergies qui constituent un vaste domaine ou encore les intolérances alimentaires.

Le message essentiel à faire passer : si votre chien commence à se gratter, ce qui est le dénominateur commun à tous problèmes de peau, allez chez le vétérinaire. Ne faites pas d’auto-diagnostic, c’est un domaine tellement vaste qu’il est impératif de poser le bon diagnostic pour intervenir correctement.

Tour d’horizon des allergies chez nos animaux de compagnie

Si votre chien se gratte de manière récurrente, fréquente, c’est qu’il y a un souci ! Il y a donc plein de causes externes qui peuvent impacter l’intégrité de la peau et puis il y a tout ce chapitre que sont les allergies. Elles sont de plus en plus nombreuses chez nos animaux de compagnie.

Elles peuvent être dues à des particules qui se trouvent dans l’air, on pense par exemple aux graminées, aux acariens, aux squames humaines et puis il y a tout les allergènes qui se trouvent dans l’alimentation.

Les allergies alimentaires

Les allergènes impliqués :

- Les protéines (viandes, lait, œufs, poulet, poissons), la protéine de bœuf par exemple est très allergène. Les matières grasses, comme le beurre, peuvent enclencher des allergies chez nos animaux.

- Les principaux ingrédients utilisés dans les croquettes et l’alimentation en général

Comme en allergologie humaine, au sein d’une population, la fréquence des allergies alimentaires semble proportionnelle à la fréquence de consommation des aliments consommés. A titre d’exemple, les allergies au poisson sont plus fréquentes au Japon, les allergies à la tomate se rencontrent essentiellement en Italie et les allergies aux œufs chez les possesseurs d’oiseaux !

La solution ?

On tente de détecter le type d’allergène et on met alors en place des régimes d’éviction. On voit alors si le chien se porte mieux, on peut envisager aussi de faire des tests d’allergies. En fonction du diagnostic posé, on a dans l’offre alimentaire mise sur le marché, des aliments hypoallergéniques. On apporte donc des protéines découpées en très petits morceaux afin que l’organisme ne le capte plus en tant qu’allergène en soi !

À côté de ces aliments hypoallergéniques, il y a également des ingrédients du support à la santé cutanée comme l’aloe vera, le curcumin, la taurine.

En tout cas, on mesure le caractère essentiel de poser le bon diagnostic afin d’entrevoir le traitement optimal et bien adapté à notre animal de compagnie.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK