Le 6-8

Plus d'infos

Emploi : 4 étapes pour recruter efficacement et dénicher la perle rare

Le chômage recule en Wallonie et à Bruxelles. Les entreprises recrutent beaucoup en cette période de reprise. Comment s’y prendre pour trouver la bonne personne ?

Thierry Evens porte-parole de l’UCM nous parle ce matin dans le 6/8 des recommandations dans le processus de recrutement et vous invite à les faire dans l’ordre.

2 images
© Getty Images

Quelle est la première étape ?

On parle moins souvent de l’embauche vue du côté de l’employeur. Ce n’est pas simple non plus. " Ce que nous recommandons chez UCM, c’est de bien distinguer quatre étapes différentes dans le processus et de les faire dans l’ordre " déclare Thierry Evens.

  • Première étape : Identifier son besoin et rédiger une description de fonction. "Il ne faut pas être trop limitatif et dire : 'Je veux une personne avec tel diplôme et telle expérience'. Il faut plutôt rechercher une compétence, tenir compte des capacités d’évolution des personnes". Il y a énormément d’indépendants et de salariés qui exercent des métiers qui n’ont rien à voir avec leur formation.
  • Deuxième étape : La recherche des candidats. Soit par ses propres moyens (son réseau, le web, les annonces) soit en s’adressant au Forem ou à Actiris, les organismes publics chargés de faire correspondre l’offre et la demande d’emploi. Leurs services sont gratuits.
  • Troisième étape : Il faut procéder à la sélection le tri des CV, les tests, les entretiens. "C’est ainsi qu’on va mesurer les compétences, mais surtout la motivation. Dans une petite entreprise, il est très important de recruter quelqu’un avec qui le courant passe bien" explique encore Thierry.

Une PME, c’est une équipe et les bonnes relations sont importantes.

  • La quatrième et dernière étape, qu’on oublie souvent, c’est celle de l’accueil et l’intégration du nouveau collaborateur dans l’entreprise, parmi ses collègues. "Les premiers jours dans un nouveau boulot sont très importants pour se sentir à l’aise et être rapidement opérationnel". Le site d'UCM vous explique comment accueillir un nouveau collaborateur.
2 images
© Getty Images

Est-ce qu’il y a des trucs pour attirer les potentiels candidats ?

"Oui. En 2021, l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée a gagné en importance. L’employeur a intérêt à s’en préoccuper et à mettre en valeur les possibilités de flexibilité liées au poste de travail " explique-t-il. De même, les jeunes cherchent du sens à leur travail et des perspectives de développement personnel. Dans la mesure du possible, le patron mettra en avant l’ambiance au sein de sa PME, ses valeurs, les évolutions possibles dans le boulot, la confiance et la responsabilité de l’emploi.



Est-ce plus facile d’attirer les candidats avec un bon salaire ?

"Bien sûr. Mais l’employeur doit bien faire ses calculs et ne pas mettre son entreprise en difficultés. Je vais être un peu cynique, mais si vous devez quelqu’un 3.000 euros par mois, charges comprises, il faut qu’il augmente vos revenus d’au moins 3.000 euros. Si ce n’est pas le cas, il faut trouver d’autres solutions : travailler avec un autre indépendant, embaucher à temps partiel ou partager un salarié au sein d’un groupement d’entreprises ". Il y a d’autres solutions…

Infos sur le site de l’UCM : le secrétariat social a édité un "Guide du recrutement" qui peut être téléchargé gratuitement. De plus, le secrétariat social possède à disposition des consultants ressources humaines qui peuvent accompagner les chefs de PME dans leur processus de recrutement.

Retrouvez les dernières infos économiques et pour les indépendants avec Thierry Evens, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur La Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK