Le 6-8

Plus d'infos

Découvrez la nouvelle vague des vélos électriques connectés et intelligents: vous allez adorer le deux-roues

Pédaler connecté et sans vous essouffler, c'est possible et c'est Belge aussi !

Angell, Cowboy, Iweech ou VanMoof, … Découvrez la nouvelle vague des vélos électriques connectés et intelligents qui vont vous faire adorer le deux-roues. La mobilité douce a le vent en poupe en ce temps de pandémie, et parmi les créateurs de vélos connectés, une marque Belge hisse son drapeau. Caroline Sury nous fait découvrir toutes les nouveautés les plus branchées pour des balades on ne peut plus cool et sympas.

Pédalez connecté et sans vous essouffler

De quelle manière le coronavirus a affecté notre mobilité ?

  • D’après les résultats d’une enquête du SPF Mobilité et Transports, cette crise n’a pas que limité le nombre de nos déplacements – pour certains en tous cas ), elle a notamment fait évoluer les moyens de transport utilisés (dont une hausse du nombre de cyclistes).
  • "Pour les déplacements domicile-travail, on observe une petite augmentation de la part de cyclistes ou de marcheurs au détriment des transports en commun", explique le SPF. "Cet effet est un peu plus marqué quand les répondants ont été invités à se prononcer sur leurs souhaits. Ils sont 15 % à souhaiter se rendre au travail à vélo (contre 11 % de cyclistes avant la crise)."
  • Pour convaincre tous ces aspirants cyclistes à se lancer sur un deux-roues pour se rendre au travail sans effort, il y a bien sûr les VAE. Ou mieux : les VAE intelligents, connectés et au design épuré.

Et il y a une marque belge !

  • Oui, la start-up belge Cowboy vient de lancer la troisième version de son deux-roues connecté : autonomie de 70 km, 2.290€.
  • L’allumage de feux et le verrouillage de l’engin nécessitent une app.  Elle permet de détecter quand vous à proximité du vélo, il suffit de le toucher et il se déverrouille.
  • L’appli intègre aussi une fonction de navigation qui permet d’emprunter "l’itinéraire le plus pertinent et le plus sûr". D’ailleurs, elle fournit des renseignements sur la qualité de l’air et peut adapter l’itinéraire pour emprunter des voies moins polluées.
  • Ce vélo est "automatique", étant donné qu’il passe lui-même intuitivement à la vitesse adaptée.
  • Par ailleurs, il intègre une fonctionnalité de détection d’accident: en cas de non-réponse à la suite d’une chute, un contact d’urgence est automatiquement alerté.
  • En outre, grâce à l’app, ce vélo (ainsi que ses concurrents mentionnés ci-dessous) peut être localisé à tout moment et verrouillé à distance, même en cas de vol.

Côté concurrence :

  • Un peu plus cher (2.690€), mais plus léger, le VAE français offre aussi 70 km d’autonomie et une fonctionnalité de détection des chutes. En revanche, il intègre un écran tactile couleur qui affiche différentes apps comme la météo, l’indice de pollution, les calories brûlées et la navigation (qui peut aussi adapter l’itinéraire en fonction de la qualité de l’air). Autre petit plus : une vibration dans le guidon indique le moment précis où il faut tourner.
  • Il dispose de 4 niveaux d’assistance électrique dont le mode Fly Dry qui permet d’ajuster l’assistance à l’effort et au trajet de manière à atteindre la destination sans suer.
  • VanMoof (1.998 euros) : la troisième génération de ce vélo néerlandais mise sur un prix moins élevé que la concurrence, mais c’est le plus lourd du marché et sa batterie n’est pas amovible pour la recharge. Néanmoins, l’autonomie annoncée (jusqu’à 150 km) est bien plus élevée.
  • Comme l’Angell, il intègre un écran, mais celui-ci affiche nettement moins d’informations. En effet, les fonctionnalités du VanMoof sont davantage accessibles sur un smartphone à l’image du Cowboy. Comme ce dernier, il gère automatiquement ses niveaux d’assistance et ses vitesses. Néanmoins, un bouton sur le guidon permet – au besoin – d’activer un accélérateur.

Les bons plans de Caro en un clic, ICI

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK