Le 6-8

Plus d'infos

Découverte d'un espace étonnant pour la biodiversité : les carrières

Les carrières exploitées c’est aussi un monde extraordinaire, ce sont des lieux de prédilection pour la faune et la flore. Une carrière en activité va générer toute une série de milieux naturels spécifiques comme des falaises, des éboulis, des mares temporaires, sablonneuses,… qui vont permettre d’accueillir tout un cortège d’espèces animales et végétales qui vont y trouver refuge, dont des espèces très menacées.

Les carriers s’engagent pour la nature

La carrière est un véritable lieu d’accueil pour de nombreuses espèces animales et végétales menacées.

L’exploitation d’une carrière conduit à la création d’habitats naturels devenus rares en Belgique qui attirent une flore et une faune spécifiques. Le secteur carrier est très engagé dans ce type de projet.

"Life in Quarries " coordonné par la Fédération de l’Industrie extractive de roche non-combustible vise à protéger toute cette faune et cette flore présentes dans une vingtaine (25) de sites extractifs wallons très impliqués.

Les carriers sont très impliqués pour la valorisation de ces milieux naturels et de protection de la nature. Ils estiment toute la richesse de ces espaces et vont ainsi protéger ces milieux et gérer de façon dynamique la nature. On a ainsi des aménagements temporaires ou permanents selon les besoins spécifiques des espèces animales et végétales.

  • Les aménagements de milieux naturels temporaires (mares, éboulis, etc.).
  • Les aménagements permanents (mares, prairies de fauche, etc.

On sent une véritable prise de conscience de cette utilité environnementale.

Parmi les bénéficiaires :

Des crapauds vont rechercher des mares, le carrier va alors s’engager à en réaliser une dizaine pour accueillir ces espèces. On dénombre également 75 hectares dédiés et spécifiquement aménagés pour les moutons au sein des carrières. Quant aux hirondelles de rivage, elles profitent volontiers des falaises meubles édifiées spécialement pour elles. Tout autant d’espèces animales qui y trouvent ainsi leur petit coin de paradis.

Les carrières viennent au secours des batraciens menacés

La vie des batraciens dans nos carrières :

Toute une série de batraciens sont au bord de l’extinction et c’est le cas du sonneur à ventre jaune. On l’a cru disparu jusqu’au jour ou une personne a réintroduit l’espèce et lui a permis de se reproduire dans une carrière liégeoise. On peut humblement se réjouir ainsi d'avoir sauvé cette espèce.

Le programme de sauvegarde du crapaud calamite est actif dans 5 carrières, 4 autres carrières quant à elles sont au chevet du triton crêté.

Ce sont des programmes remarquables menés en collaboration avec le Parc naturel des Plaines de l’Escaut et Natagora.

A la découverte de la biodiversité des carrières

Savez-vous que 96% des colonies d’hirondelles de rivage nichent dans les carrières ? Mais aussi des espèces rares de libellules qui apprécient fortement les aménagements réalisés par les carriers. On note aussi la présence du Hibou grand-duc. Du côté de la flore, ce sont des centaurées, des orchidées, des plantes typiques des milieux carriers que l’on retrouvera. Ces plantes attirent certaines espèces d’animaux, un véritable win/win.

Ce projet est vraiment valorisant pour les carriers qui sont fortement critiqués cependant car ​​​​​l’exploitation d’une carrière entraîne beaucoup de nuisances.

Mais, on sait maintenant que l’on peut intégrer la biodiversité dans le développement d’une activité économique ! Ça change notre regard sur ces espaces de vie qui profitent généreusement et malgré tout à la faune et la flore.

Plus d'infos sur ce magnifique projet en un clic, ICI

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK