Le 6-8

Plus d'infos

De la fiction à la réalité : des taxis volants bientôt dans le ciel de Paris

Le taxi du futur est arrivé ! Entièrement électrique, il s’apprête notamment à survoler la capitale française. Dans Le 6-8, Tom Salbeth s’est penché sur cette réalité qui s’apprête à rejoindre la fiction.

Dès cet été, il sera possible d’apercevoir dans le ciel parisien le Volocity. Autrement dit le doux nom attribué à ce taxi volant, concept innovant faisant l’objet de convoitises, comptant parmi les neuf "véhicules électriques à décollage vertical" sélectionnés par la Régie autonome des transports parisiens (RATP). Et ceci, dans le but de développer une toute nouvelle mobilité aérienne urbaine dans la capitale française.

Electrique et autonome

Pouvant voler jusqu’à 110 km/h à une altitude de 400 à 500 mètres, le Volocity dispose d’une autonomie de 35 kilomètres. Doté de 18 rotors électriques lui donnant des allures de drone géant, le taxi du futur ne sera en réalité qu’à sa phase de test durant l’été 2021.

Volocopter, le concepteur allemand, prévoit en effet de commercialiser son appareil à l’horizon 2030, tandis qu’une démonstration officielle est prévue à l’occasion des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Il faudra donc encore bel et bien patienter avant de pouvoir envisager mettre les pieds dans ce taxi hors normes.


►►► À lire aussi : États-Unis : un concours pour gagner un divorce gratuit… pour la Saint-Valentin


"Imaginez, c’est un immense avantage écologique étant donné que ce sont des appareils électriques qui ne consomment pas d’essence et puis, c’est aussi un gain de temps puisqu’on évite les embouteillages. En un quart d’heure, on fait ce qu’un taxi normal fait en 40 min", se réjouit Tom Salbeth.

Compléter les modes de déplacement

Le Volocity permettra de faciliter les déplacements rapides en ville, notamment entre les aéroports de Paris ou entre les pôles d’affaires. Marie-Claude Dupuis, directrice de la stratégie et de l’innovation du groupe RATP, tempérait : "Notre perspective d’offre en 2030 sera concentrée sur quelques milliers de personnes par jour". Une offre mince comparée au million et demi de voyageurs empruntant chaque jour le RER, mais qui sera amenée à prendre progressivement de l’épaisseur. "L’idée ce n’est pas d’opposer les modes, mais de les compléter", avait-elle enchaîné.

Si les tests s’avèrent concluants et rentables, à quand le taxi volant du côté de Bruxelles ?

Plus de vidéos et infos insolites dans Les buzz du web

Pour plus d’actualité geek et des vidéos buzz, rendez-vous avec Tom Salbeth à 7h20 et 7h40 dans Le 6-8 sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK