Le 6-8

Plus d'infos

Comment protéger nos rapaces nocturnes ?

Virginie Hess, notre Dame Nature nous invite à une petite balade nocturne pour découvrir ces rapaces bien de chez nous, ces superbes chouettes et hiboux qui sont en pleine parade nuptiale en ce moment.

Les mâles chantent et crient pour appeler les femelles et annoncent ainsi aux mâles du voisinage qu’ils occupent le territoire.

Prêtez l’oreille, à la tombée du jour, ouvrez grand les yeux,… Vous aurez probablement la chance d’entrevoir l’une de ces merveilles de chez nous.

Chouettes ou hiboux… 8 espèces vivent chez nous

On les différencie tout simplement par les aigrettes, ces petites touffes de plumes qui embellissent uniquement la tête du hibou. C’est son exclusivité !

Il est 8 espèces qui vivent chez nous comme la chouette hulotte ; la plus commune, la chouette effraie ou la dame blanche, la chouette chevèche. Côté hibou on connaît principalement le moyen Duc, très discret et le grand-Duc qui est le plus grand de nos rapaces nocturnes. Il fait 70 cm de haut et 1,50 m d’envergure… Un splendide spécimen !

Ces rapaces sont super équipé pour vivre et chasser la nuit. Leur vision nocturne est très développée ainsi que leur ouïe. Ils peuvent tourner la tête jusqu’à 270°, ils ont ainsi une vision périphérique. Leur plumage leur permet de voler en silence pour approcher leurs proies.

Comment les protéger ?

Ces rapaces subissent au quotidien des impacts liés à l’action humaine. Petit survol de ces quelques méfaits avec Virginie qui nous sensibilise au fait.

- Ces rapaces sont victimes d’anciennes croyances et sont souvent associés à la sorcellerie. Ils en ont fortement souffert. Il n’y a pas si longtemps que ça encore on retrouvait parfois des chouettes crucifiées sur les portes des églises. Ces croyances furent nuisibles pour ces rapaces. Il est paradoxalement un autre versant positif cette fois : celui de l’admiration portée aussi à ces espèces. Certains films ont contribué à redorer leur blason. (Harry Poter,…). Mais ne forcez pas cette admiration au point de vouloir avoir un specimen en votre demeure ! 

- L’agriculture… On le sait, l’usage des pesticides est sans pardon pour la faune aussi. Grand nombre de rongeurs succombent en raison de ces produits or ils constituent le menu principal de nos rapaces.

- Le manque de milieux accueillants. Les arbres creux servent de niche pour ces rapaces. Les arbres morts, les vergers, les arbres fruitiers, les haies, les greniers, les granges sont tout autant de milieux d’accueil pour ces oiseaux.

- la route… Elle leur est fatale. Les chocs avec les véhicules n’épargnent malheureusement pas ces animaux. Roulez prudemment à la tombée du jour, profitez de ce moment qui peut vous offrir la chance de les admirer… et de les respecter.

PS : s'il est besoin de le rappeler… Ces animaux sont protégés en Belgique.