Le 6-8

Plus d'infos

Comment cohabiter avec un chien malgré une allergie aux animaux?

Ce 15 janvier, Bénédicte Flament, chroniqueuse et vétérinaire, a apporté divers conseils pour vivre avec un animal de compagnie malgré une allergie le concernant. Elle a aussi désigné les races à privilégier en pareil cas.

Si on aime les animaux mais qu'on est parfois sensible à leurs poils, il est néanmoins possible vivre avec eux en contournant ce problème d'hypersensibilité d'après Bénédicte Flament.

De manière générale, une allergie est "une réaction d’hypersensibilité que l'organisme va déployer par rapport à un facteur, l'allergène. Cela peut être quelque chose qui vient de notre environnement : on va parler d'aéro-allergène. Ce sont par exemple des pollens, des graminées, des herbacés des acariens".

Le facteur d'allergie chez les animaux domestiques est quant à lui tout autre. Il s'agit de desquamations. "Ce sont des petites peaux mortes qui se détachent de la peau ou du pelage. C’est le cas notamment chez les chiens" explique la chroniqueuse.

Autre allergie pour l'homme que l'on retrouve cette fois chez le chat : "un facteur protéine qui se trouve dans la salive et dans les substances que dégagent les glandes sudoripares, notamment au niveau des coussinets. Comme on sait que le chat est un animal excessivement propre, lorsqu'il se toilette, il va déposer sa salive à la surface du pelage. C'est cela qui provoque l'allergie".

Contrairement aux apparences, ce ne sont donc pas les poils qui provoquent directement l'allergie.

Quelles précautions prendre ?

Pour éviter ces deux types d'allergie animale et bénéficier de l'aide de la compagnie d'un animal domestique, Bénédicte Flament propose plusieurs alternatives.

Elle prévient tout d'abord qu'il vaut mieux dans ce cas se tourner vers un chien plutôt qu'un chat. Elle explique ce point de vue : "chez le chat c'est effectivement compliqué (de prendre des précautions) parce qu'on ne peut pas laisser un chat qui ne va pas se toiletter. Il va continuer à se toiletter, à déposer sa salive sur son pelage". 

Par contre, pour le chien, il y a plusieurs mesures que l'on peut adopter :

  • "comme l'allergène qui provoque les réactions sont des pellicules allergisantes, on va pouvoir utiliser un sol qui est facilement lessivable. Optez plutôt pour un carrelage au sol ou un parquet plutôt qu'un tapis ou une moquette qui va renfermer toutes ces desquamations" estime-t-elle. 
  • Autre conseil, très évident, celui de "faire brosser le chien par une personne qui n'est pas allergique".
  • Bénédicte invite aussi à effectuer un toilettage plus régulier de son chien : "on va bien shampouiner le chien parce qu'il va falloir le faire plus régulièrement. Donc il faut bien utiliser un shampoing qui soit adapté pour lavage fréquent, au pelage de l'animal".
  • Enfin, il est nécessaire "d'interdire au chien d'aller dans la chambre".

Les races de chien à privilégier pour vivre avec un animal sans allergie

Enfin, si vous voulez éviter le plus de désagréments concernant votre allergie potentielle mais que vous souhaitez absolument adopter un chien, sachez que certaines races sont à privilégier, car elles sont "moins allergènes". Parmi celles-ci Bénédicte Flament vous propose :

  • Le bichon maltais : "il a pour particularité d'avoir un pelage relativement léger. Il n'y a pas de sous poils donc cela veut dire qu'il va produire beaucoup moins de desquames que dans d'autres races".
  • Le caniche : "il a un pelage qui est un peu plus dense et (...) qui meurt rarement. Il n'a pas de poils morts qui se détachent”. 
  • Le Yorkshire, tant à poils courts qu'à poils longs. Il nécessite cependant un plus grand toilettage. Lui aussi produit très peu de squames que d'autres races de chiens.
  • Si vous voulez un chien plus grand, choisissez un bouvier des Flandres selon Bénédicte : "il a un pelage qui est relativement dense mais qui ne meurt pas au point de se détacher et de provoquer ces allergies".
Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK