Le 6-8

Plus d'infos

Comment aider son chat à limiter les désagréments de la chute des poils ?

Comment aider son chat à limiter les désagréments de la chute des poils ?
5 images
Comment aider son chat à limiter les désagréments de la chute des poils ? - © Tous droits réservés

A l’approche de l’hiver, les poils de notre chat ont tendance à être victime de chute plus massive… et notre chat les avale. Et en plus les salons de toilettage sont fermés. 

Notre vétérinaire maison Bénédicte Flament vous donne de précieux conseils qui vous aideront à soigner votre chat en cette période de l'année.

Les désagréments de l’ingestion massive des poils chez le chat

Bénédicte Flament rappelle-le que que le poil est une structure anatomique qui présente la caractéristique d’une pousse continuelle dans le follicule pileux, d’une durée de vie limitée à quelques semaines et ensuite d’une mort et d’une chute du follicule pileux. Le poil mort qui se détache tombe au sol… ou est avalé par le chat

Le comportement de grooming chez le chat : permet de faciliter la chute des poils morts pour aérer la surface de la peau.

C'est un comportement majeur en termes de timing quotidien chez le chat (plusieurs heures par jour).  La langue râpeuse du chat facilite l’ingestion des poils morts ce qui aboutit rapidement à la formation d’agglomérats de poils au niveau de l’estomac et de l’intestin et attention aux obstructions intestinale possible.

Y a-t-il des facteurs qui favorisent l’ingestion des poils chez le chat même si c’est assez naturel ?

Le type de pelage (pelage longs) : plus le pelage est naturellement long, plus la formation des agglomérats de poils (appelés trichobézoards ou boules de poils) est importante et problématique.

Le mode de vie est un autre élément important nous explique Bénédicte : une alimentation pauvre en fibres impacte sur le transit intestinal naturel et limite l’élimination des boules de poils par les selles.

Les solutions pour limiter les trichobézoards

Le chat en cette période de mue avale beaucoup de poils et s’expose à la formation d’agglomérats de poils dans son intestin... mais on peut limiter cette situation.

Un toilettage adapté : les salons de toilettage sont malheureusement fermés en ce moment... d’où l’importance d’adopter certains gestes importants pour la santé de votre chat.

Bénédicte nous rappelle encore q'un brossage régulier reste important (quotidien idéalement ou hebdomadaire) selon le type de pelage du chat.

Ce brossage mécanique permet d’éliminer quantité non négligeable de poils morts à la surface de la peau et d’éviter leur ingestion durant le comportement de grooming du chat."Et puis il est important de prendre en compte le choix des peignes ou brosses à utiliser" analyse encore Béndicte.

L’alimentation peut également jouer un rôle ?

L’alimentation adaptée permet de soutenir la fonction intestinale et de favoriser un transit au poil.

Choix d’une alimentation enrichie en fibres naturelles pour appuyer la santé intestinale et garantir un transit idéal pour une élimination naturelle des boules de poils formées dans le tube digestif

Une ration complète et équilibrée : apporte les nutriments en quantité suffisante et adaptée aux besoins

Si  vous donnez une ration ménagère, veillez à prendre conseil auprès du vétérinaire pour un bon calcul de ration.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK